AccueilÀ la UneScandale : ces secteurs qui paient en-dessous du SMIC !

Scandale : ces secteurs qui paient en-dessous du SMIC !

Date:

Partager:

Les secteurs où les salaires minimums restent en-dessous du Smic doivent prendre des mesures urgentes, le gouvernement envisage de les contraindre à se conformer.

Plus d’une trentaine de branches professionnelles persistent à maintenir des grilles de salaire comportant des rémunérations minimales inférieures au Smic. Face à cette réalité préoccupante, le gouvernement a pris la décision de passer à l’action pour corriger cette injustice. Dans cet article, vous trouverez tous les détails concernant cette problématique ainsi que les différentes mesures envisagées par les autorités pour y remédier.

Lire aussi :

  1. Bouleversements en 2024 pour les retraités : les modifications majeures de la retraite à connaître !
  2. Démarches pour toucher le RSA et la prime d’activité simplifiées : découvrez comment !

Pour préparer la réévaluation du SMIC

Le gouvernement se trouve confronté à une tâche de taille ! Alors qu’une possible réévaluation du Smic est envisagée pour janvier, plus d’une trentaine de branches professionnelles ne respectent toujours pas les critères de conformité. En effet, 37 branches du secteur général maintiennent encore des grilles de salaires qui ne répondent pas aux normes établies.

Cette non-conformité exige donc une révision de leur mode de fonctionnement. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement que les salariés de ces branches perçoivent un salaire inférieur au Smic. Le problème réside plutôt dans l’organisation de ces branches, qui exerce des contraintes sur le développement économique.

En raison de cette organisation défaillante, ces branches ont tendance à comprimer les échelles de rémunération vers le bas par rapport au Smic. C’est pourquoi le gouvernement cherche à les amener à se conformer aux normes établies. Il est à noter que cette non-conformité a un impact direct sur les branches concernées ainsi que sur leurs salariés.

Si aucune action n’est entreprise, cela risque de rendre ces métiers moins attrayants. De plus, avec une telle organisation, la fidélisation des salariés peut devenir un véritable défi pour ces branches. Il est donc impératif de revoir rapidement la stratégie et de suivre les directives du gouvernement pour éviter des conséquences néfastes à long terme.

Comparateurs d’assurance en ligne : faire le bon choix

Pas moins de 37 branches professionnelles ne respectent pas les standards du SMIC

Dans le but d’encourager les branches professionnelles qui ne sont pas en conformité avec les normes du Smic à se mettre en règle, le gouvernement a choisi d’engager le dialogue avec leurs partenaires sociaux.

Cette démarche a rapidement porté ses fruits, puisque quelques jours seulement après l’envoi des courriers, deux branches ont donné leur accord pour se conformer aux normes en vigueur. Il s’agit des branches Panneaux à base de bois et Ports et manutention.

Néanmoins, la liste des 37 branches qui doivent encore réajuster leurs grilles de salaires par rapport au Smic demeure d’actualité :

  • Bureaux d’études techniques
  • Hospitalisation privée
  • Chimie industrie
  • Prestataires de services du secteur tertiaire
  • Bricolage
  • Industries de produits alimentaires élaborés
  • Commerces de quincaillerie
  • Commerce des articles de sports et d’équipements de loisirs
  • Couture parisienne
  • Hôtellerie de plein air
  • Manutention et nettoyage sur les aéroports
  • Distribution directe
  • Institutions de retraites complémentaires
  • Cafétérias
  • Casinos
  • Foyers de jeunes travailleurs
  • Grands magasins et magasins populaires
  • Commerces de gros de l’habillement, de la mercerie, de la chaussure et du jouet
  • Jardineries et graineteries
  • Remontées mécaniques et domaines skiables
  • Fabrication de l’ameublement
  • Entreprises artistiques et culturelles
  • Assainissement et maintenance industrielle
  • Blanchisserie
  • Négoce de bois d’œuvre et de produits dérivés
  • Industrie du caoutchouc
  • Industrie et services nautiques
  • Logistique de communication écrite directe
  • Négoce des matériaux de construction
  • Missions locales
  • Production des papiers, cartons et celluloses
  • Transformation des papiers, cartons
  • Pompes funèbres
  • Organismes de tourisme à but non lucratif
  • Salariés permanents des entreprises de travail temporaire
  • Industries et commerces en gros des viandes
  • Agences de voyages

Le gouvernement leur met la pression

Dans le but d’obtenir des résultats plus concrets, le gouvernement a pris la décision d’intensifier ses actions. Récemment, le ministère a convoqué une dizaine de branches professionnelles afin de les inciter à revoir leur organisation.

Ces branches seront accueillies à partir du mois de décembre et jusqu’à janvier 2024. Elles seront ainsi encouragées à mettre en œuvre les recommandations émises et à ajuster leur grille salariale pour se conformer aux normes du Smic.

Caroline
Caroline
À 30 ans, je jongle entre ma carrière professionnelle et ma passion dévorante pour l'actualité et les sujets qui nous font vibrer. Des nouvelles brûlantes aux tendances les plus incontournables, je décrypte tout avec ma touche personnelle. Un café à la main et avec mon clavier comme meilleur allié, je m'efforce de vous offrir un contenu varié et authentique chaque jour !

Articles connexes

Soins dentaires : taux de remboursement fortement réduit, vous allez devoir payer plus !

Les récentes réductions des taux de remboursement pour les soins dentaires signifient des dépenses plus importantes pour les...

Nouvelle aide au logement : qui aura la chance d’en bénéficier et quelles sont les conditions pour l’obtenir ?

Plongeons dans les détails de la récente mise en place d'une nouvelle aide au logement : découvrez comment...

Logements intermédiaires : qui peut prétendre à ces logements mis en avant par le gouvernement ?

Découvrez quelles sont les conditions pour accéder aux logements intermédiaires, une initiative gouvernementale à l'honneur, et qui peut...

Fin du chèque alimentaire 2024 : dispositif annulé, voici par quoi il va être remplacé

En dépit de l'actuelle inflation, le projet de chèque alimentaire proposé par Bruno Le Maire est abandonné, avec...