AccueilÀ la UneChaudière à bois ou à granulés : boostez vos économies avec ces...

Chaudière à bois ou à granulés : boostez vos économies avec ces aides explosives !

Date:

Partager:

Avec la traversée d’un hiver rigoureux cette année et face à la persistance de l’inflation, découvrez pourquoi la chaudière à granulés se distingue comme le choix optimal pour le chauffage.

Face à la hausse des prix de l’énergie, de plus en plus de Français se tournent vers les chaudières à bois ou à granulés, des solutions économiques et respectueuses de l’environnement pour le chauffage. Pour anticiper l’hiver, adoptez ce type de dispositif garantissant un confort thermique optimal. Malgré l’inflation, le coût de la rénovation peut être allégé grâce aux aides gouvernementales pour l’installation des chaudières à bois. Découvrez les détails dans cet article.

Lire aussi :

Choc énergétique : certains ménages plus vulnérables face à la flambée des prix de l’électricité

Alerte tarifs en flèche : après l’électricité votre facture de gaz s’envole en 2024 !

Une alternative écologique : la chaudière à granulés

Lorsque l’on évoque les chaudières à bois, à granulés, ou à pellets, on fait référence au même système de chauffage. Le terme utilisé varie généralement en fonction du type de combustible utilisé pour produire de la chaleur. Ainsi, les chaudières à granulés fonctionnent avec du bois.

De quels types de bûches s’agit-il précisément ? Peut-on considérer qu’une chaudière utilisant le bois comme source d’énergie est respectueuse de l’environnement ? La réponse est affirmative, car contrairement à une cheminée classique qui nécessite l’abattage d’arbres, une chaudière à pellets se nourrit de bois recyclé.

En effet, les granulés ou pellets sont fabriqués à partir des résidus provenant des scieries et d’autres activités liées au bois. Ces granulés sont entièrement naturels, sans ajout d’additifs chimiques, uniquement du bois pressé et traité. De plus, les pellets de bois représentent une source d’énergie peu émissive en CO2 par rapport aux énergies fossiles.

Chauffage aux pellets : faites un geste pour l’écologie !

Chaudière à granulés : les différentes conditions à remplir

Les chaudières à pellets, fonctionnant avec des granulés de bois comme combustible, représentent des systèmes de chauffage à la fois écologiques et économiques. Cependant, il est essentiel de vérifier si votre domicile est adapté à ce type d’équipement en tenant compte de certains critères.

  1. Présence d’un système de chauffage central : Les chaudières à pellets sont conçues pour s’intégrer facilement à des radiateurs ou à un plancher chauffant. Si vous disposez déjà d’un système de chauffage central fonctionnant au charbon, au gaz, ou au fioul, il est possible de le remplacer par une chaudière à pellets sans nécessiter d’importants travaux.
  2. Ventilation du local : Une circulation d’air adéquate est cruciale pour évacuer les fumées et prévenir les risques d’incendie ou d’intoxication. Si le local n’est pas suffisamment ventilé, il sera nécessaire d’installer un système de ventilation mécanique afin de garantir la sécurité et le bon fonctionnement de la chaudière.

Si votre domicile répond à ces deux critères, l’installation d’une chaudière à pellets peut être envisagée.

Les soutiens financiers pour l’installation d’une chaudière à bois

Comme on peut s’y attendre, l’installation d’une chaudière nécessite des travaux de rénovation, entraînant inévitablement des dépenses budgétaires. Selon un article de Démarches Administratives publié le 18 octobre 2023, le coût d’achat d’une chaudière à bois pour une maison de 100 m² se situe entre 12 000 et 24 000 € en moyenne, pose incluse.

Cependant, il est essentiel de ne pas s’arrêter à ces montants, car une chaudière à granulés offre des avantages financiers à long terme en utilisant un combustible moins onéreux que le gaz, le charbon ou le fioul.

Ce n’est pas tout ! L’État encourage votre projet en offrant plusieurs aides financières, telles que :

  • La prime à la conversion pour le remplacement d’une chaudière au fioul polluante par une chaudière à granulés ;
  • Les subventions de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ;
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • La TVA réduite à 5,5 % ;
  • MaPrimeRénov’ avec une possibilité de recevoir jusqu’à 10 000 euros ;
  • Les primes CEE (pouvant atteindre 4 400 euros) et les primes CEE bonifiées ;
  • Les aides locales et régionales.

Pour bénéficier de ces aides, il est nécessaire de respecter certaines conditions d’éligibilité. Pour les connaître, consultez les conseils avisés de FranceRénov avant d’entamer les travaux. Enfin, notez qu’une chaudière à bois requiert un entretien régulier, au moins une fois par an, avec un coût estimé d’environ 200 euros.

 

Caroline
Caroline
À 30 ans, je jongle entre ma carrière professionnelle et ma passion dévorante pour l'actualité et les sujets qui nous font vibrer. Des nouvelles brûlantes aux tendances les plus incontournables, je décrypte tout avec ma touche personnelle. Un café à la main et avec mon clavier comme meilleur allié, je m'efforce de vous offrir un contenu varié et authentique chaque jour !

Articles connexes

Soins dentaires : taux de remboursement fortement réduit, vous allez devoir payer plus !

Les récentes réductions des taux de remboursement pour les soins dentaires signifient des dépenses plus importantes pour les...

Nouvelle aide au logement : qui aura la chance d’en bénéficier et quelles sont les conditions pour l’obtenir ?

Plongeons dans les détails de la récente mise en place d'une nouvelle aide au logement : découvrez comment...

Logements intermédiaires : qui peut prétendre à ces logements mis en avant par le gouvernement ?

Découvrez quelles sont les conditions pour accéder aux logements intermédiaires, une initiative gouvernementale à l'honneur, et qui peut...

Fin du chèque alimentaire 2024 : dispositif annulé, voici par quoi il va être remplacé

En dépit de l'actuelle inflation, le projet de chèque alimentaire proposé par Bruno Le Maire est abandonné, avec...