Le président ukrainien demande à l’Europe d’arrêter tout commerce avec la Russie

Le président ukrainien demande à l’Europe d’arrêter tout commerce avec la Russie

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky demande expressément à l’Union européenne d’arrêter tout commerce avec la Russie. La situation est toujours aussi tendue entre les deux pays, près d’un mois après le début de l’invasion ordonnée par Poutine sur le territoire ukrainien.

Une réunion européenne

L’ensemble des ministres des Affaires étrangères et des ministres de la Défense de l’Union européenne se sont réunis ce jour à Bruxelles. Cette réunion a pour but d’évoquer de nouvelles sanctions qui pourraient être prises contre la Russie. L’invasion russe en Ukraine a commencé il y a près d’un mois, le 24 février dernier et les sanctions se prennent petit à petit.

Des sanctions sur les hydrocarbures

D’abord, les pays de l’UE ont décidé de sanctionner le secteur des hydrocarbures et de l’ensemble des ressources énergétiques qu’ils utilisent. Les pays européens en sont très dépendants, ce qui, par conséquent, est l’une des grandes ressources économiques de la Russie. Toutefois, l’Allemagne s’est opposée à un embargo, un geste fortement critiqué, notamment pas l’Ukraine. Zelensky n’a pas hésité à les apostropher directement :  « Ne sponsorisez pas s’il vous plaît les armes de guerre de ce pays, de la Russie. […] Vous avez la force, l’Europe a la force. »

Cesser tout commerce avec les Russes

Mais si ce ne sont les hydrocarbures, Volodymyr Zelensky demande à ce que le reste des différents commerces soient largement limités, voire stoppés, par le biais d’un message vidéo sur Telegram :

Pas d’euros pour les occupants, fermez-leur tous vos ports, ne leur envoyez pas vos biens, refusez les ressources énergétiques. Sans commerce avec vous, sans vos entreprises et vos banques, la Russie n’aura plus d’argent pour cette guerre.

Une autre rencontre en Belgique avec les dirigeants de l’Otan, du G7 et de l’Union européenne aura lieu cette semaine.

Les ravages de la guerre

Alors que les négociations s’enchaînent, aucune ne semble satisfaire les deux parties. La situation des habitants de l’Ukraine empire.

Lire aussi  Netflix : Un projet pour faire payer le partage de mots de passe

Des négociations entre l’Ukraine et la Russie compliquées

Les tensions entre les deux pays ne semblent pas près de s’apaiser sous peu. Les tentatives de négociation se succèdent, mais elles ne mènent à chaque fois à rien.

Cette nuit encore, l’Ukraine a refusé que Marioupol, ville largement attaquée par les Russes  ne capitule. La vice Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk déclarait : “Il n’est pas question de parler de reddition ou de déposer les armes. Nous en avons déjà informé la partie russe.”

Zelensky a toutefois affirmé hier vouloir négocier directement avec Poutine pour mettre fin au conflit : 

Je suis prêt à des négociations avec Vladimir Poutine. Je suis prêt depuis les deux dernières années et je pense que, sans négociations, on n’arrêtera pas la guerre.

Une catastrophe humanitaire 

L’Organisation des Nations Unies a soulevé le fait que le conflit était avant tout un drame humanitaire. Près de dix millions d’Ukrainiens ont déjà dû quitter leur maison et ville, ce qui représente un quart de la population totale de l’Ukraine. La situation est particulièrement dramatique dans les grandes villes, où les combats et bombardements sont les plus virulents. L’ensemble des pays européens tente de s’organiser pour accueillir des réfugiés.