AccueilÀ la UneFranck Gastambide le réalisateur fait des confidences sur son handicap

Franck Gastambide le réalisateur fait des confidences sur son handicap

Date:

Les confidences de Franck Gastambide 

À l’affiche d’un tout nouveau thriller sur Netflix, Franck Gastambide s’est confié dernièrement dans 50 minutes inside. 

Son désir de paternité 

Dans cette interview, 50 minutes inside revient sur les exploits de l’acteur et réalisateur à succès. Après Validé, mais également Pattaya, Taxi etc, Franck Gastambide fait partie intégrante du paysage cinématographique. Il confie que ses succès lui ont beaucoup apporté, mais qu’il laissait par conséquent sa vie privée de côté. Pour lui, est arrivé le moment de penser à fonder une famille et à se marier. 

Ses craintes sur la paternité 

Le réalisateur de Validé a souffert toute sa vie de son handicap : la dyslexie. Pour l’acteur de 43 ans, cela a soulevé des inquiétudes et des remises en questions qu’il ne veut pas pour son futur enfant. Il expliqua dans 50 min Inside : 

C’est effrayant, parce que j’ai tellement peur d’avoir des enfants qui ont mon handicap et qui peuvent avoir les complexités que j’ai rencontrées dans ma vie. Donc, je suis assez terrorisé par ça. Mais, je sens que le moment arrive.

Un handicap traumatisant 

Par le passé, Franck Gastambide avait déjà confié combien ce handicap avait été une souffrance pour ses proches et lui-même.

Les troubles du réalisateur 

Dans un portrait pour sept à huit, l’acteur de Sans répit était revenu sur les différents troubles qu’il a depuis son enfance. Il avait révélé être dyslexique, dyscalculie et dysorthographique. Ces différents troubles ont amené à une difficulté d’apprentissage que l’on appelle Dyspraxie. Une des choses pour lesquelles le réalisateur avait du mal à avancer à l’école. 

Un passé compliqué 

Lors de l’interview dans 50 minutes inside il révélait combien tout cela lui avait “pourri la vie”. Pour lui devenir réalisateur et scénariste n’avait jamais été une option au vu de son handicap. 

Je ne me suis jamais dit que j’aurais les compétences pour être scénariste, moi qui ai toujours été dernier de la classe. Ce que j’ai entendu le plus quand j’étais petit, c’est : Qu’est-ce qu’on va faire de lui ?’ C’est quelque chose qui me complexe encore aujourd’hui, de me dire que je n’ai pas été foutu d’avoir le moindre diplôme alors que je me suis donné du mal pour ça. Je sais que j’ai été une source de déception pour mes proches, pour ma mère, et j’essaie maintenant à chaque fois que je fais un film, un projet, à chaque succès de me nourrir de ça.

Un passé qui reste encore bien accroché pour le réalisateur. Cependant, il révèle que tout cela a été un moteur et qu’il est reconnaissant d’avoir réussi à faire des films et séries qui marchent. 

Une belle revanche pour cet acteur à l’affiche du nouveau thriller français Sans répit. Ce dernier est attendu par les amateurs du genre qui ont hâte de retrouver l’artiste dans ce nouveau rôle. 

Articles connexes

Assurer ses courses : c’est possible grâce à une enseigne qui garantit vos courses en cas de coup dur !

Assurez la sécurité de vos achats avec une enseigne novatrice qui vous propose une protection inégalée pour vos...

Apprendre à conduire sur un parking : amende colossale pour cette idée interdite par la loi !

Étiez-vous au courant qu'enseigner à conduire à votre enfant dans le parking d'un supermarché est contraire à la...

Chèque alimentaire 2024 : qui aura la chance de bénéficier de cette aide de la CAF ?

Alors que les prix alimentaires grimpent, l'attente persiste pour le chèque alimentaire promis par le gouvernement en 2020,...

Transfert de Livret d’Epargne Populaire : frais exorbitants, comment les éviter ?

Découvrez comment contourner les frais excessifs lors du transfert d'un Livret d'Épargne Populaire pour optimiser vos économies. Contrairement au...