AccueilÀ la UneCarburants : prix à la pompe exorbitants dans les stations essence depuis...

Carburants : prix à la pompe exorbitants dans les stations essence depuis le début de l’année !

Date:

Attachez vos ceintures : les prix des carburants atteignent de nouveau des sommets dans les stations françaises depuis le début de l’année !

Après avoir enregistré une baisse considérable entre les mois de septembre et décembre, les prix des carburants sont repartis à la hausse depuis le début de l’année en France. Cette tendance à la hausse s’est accentuée cette semaine, avec une nouvelle augmentation des prix observée dans les stations-service à travers le pays. Cette augmentation continue des prix à la pompe suscite des préoccupations croissantes parmi les automobilistes et les consommateurs, qui voient leur budget carburant augmenter de manière significative. On fait le point dans cet article.

Lire aussi :

  1. CAF : nouvelle aide de 607 euros versée le 5 mars, qui aura la chance de l’obtenir ?
  2. Moto : nouvelle amende de 135 € qui va bientôt viser tous les 2 roues !

Flambée du prix des carburants

Ce mercredi 21 février, les prix des carburants continuent de grimper, atteignant des niveaux alarmants. D’après les données fournies par le site spécialisé Carburants.org, le prix du gasoil a franchi la barre des 1,84 euro le litre. Les carburants sans plomb, tels que le SP98 et le SP95, ont également augmenté par rapport au mois précédent, avec des prix atteignant respectivement 1,93 euro et 1,87 euro le litre.

Par ailleurs, les carburants alternatifs comme l’E10 et l’E85 ne sont pas épargnés par cette tendance à la hausse. Selon les informations disponibles sur Carburants.org, l’E10 est affiché à 1,84 euro le litre tandis que l’E85 est proposé à 0,90 euro le litre. Les statistiques dévoilées par le même site indiquent une augmentation significative des prix en l’espace d’un mois.

En effet, le prix du Gasoil a grimpé de plus de 4,3 %, tandis que le SP98, le SP95 et l’E10 ont enregistré des hausses de 2,5 %, 2,97 % et 2,96 % respectivement. Cette augmentation rapide se traduit par une hausse de près de 8 centimes d’euros pour le gasoil en seulement un mois.

L’augmentation est due à la fin des opérations à prix coûtant

La fin des opérations à prix coûtant a marqué le retour d’une tendance haussière pour les cours de l’essence et du gazole. Cette flambée des prix est largement attribuée au maintien à un niveau élevé du cours du pétrole.

En effet, les marchés pétroliers sont actuellement caractérisés par une instabilité persistante, exacerbée par plusieurs facteurs. Parmi ceux-ci, la situation en mer Rouge demeure particulièrement préoccupante, avec des attaques répétées des rebelles houthis contre les navires empruntant le canal de Suez. La tension persistante dans la région a atteint un point critique la semaine dernière, lorsque des rebelles yéménites ont visé un pétrolier danois avec des missiles.

Ces incidents ont contribué à accroître les inquiétudes quant à la sécurité des voies maritimes stratégiques, ainsi qu’à renforcer les préoccupations concernant l’approvisionnement en pétrole et ses répercussions sur les marchés mondiaux. En conséquence, les cours du pétrole restent volatils, ce qui se traduit par des fluctuations importantes des prix des carburants à l’échelle nationale et internationale.

La CLCV met en accusation les distributeurs de carburants

Outre les fluctuations des marchés pétroliers, la hausse des prix du carburant en France est également attribuée à une augmentation des marges bénéficiaires des distributeurs. L’association nationale de défense des consommateurs et des usagers (CLCV) dénonce des profits jugés excessifs dans ce secteur.

En effet, la marge brute a progressé depuis l’automne pour atteindre 26 centimes par litre de SP95 et 22,2 centimes sur le gazole à la fin janvier. Face à cette situation, la CLCV appelle les distributeurs à respecter leurs engagements et à consentir des efforts supplémentaires pour réduire les prix à la pompe de 5 à 8 centimes par litre.

Après avoir analysé attentivement les prix du carburant entre septembre et octobre derniers, l’association a également mis en lumière des disparités significatives entre les différents distributeurs. Certains, comme Carrefour, Leclerc et Intermarché, ont effectivement réduit leur marge de 3 à 6 %, tandis que d’autres n’ont appliqué qu’une baisse minimale, notamment AVIA et Total, selon les dires de l’association.

Caroline
Caroline
À 30 ans, je jongle entre ma carrière professionnelle et ma passion dévorante pour l'actualité et les sujets qui nous font vibrer. Des nouvelles brûlantes aux tendances les plus incontournables, je décrypte tout avec ma touche personnelle. Un café à la main et avec mon clavier comme meilleur allié, je m'efforce de vous offrir un contenu varié et authentique chaque jour !

Articles connexes

Cette île méditerranéenne est un paradis caché au printemps : vous devez la voir !

À la recherche d'un écrin de nature préservé en Méditerranée à visiter au printemps, loin des foules ?...

L’UE dit stop : plus aucun frais sur vos virements instantanés !

Le paysage des services bancaires en Europe est sur le point de connaître une transformation significative grâce à...

Multiprises obsolètes ? Voici la nouvelle innovation (et ça change tout !)

L'avènement d'une nouvelle ère dans le monde de l'électroménager et des accessoires électroniques est à nos portes, annonçant...

Recevez l’AAH : découvrez le montant auquel vous avez droit (facilement !)

L'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière destinée à soutenir les personnes en situation de handicap...