AccueilÀ la UneAnne Sophie Lapix ouvre le journal télévisé du 20 h en Ukraine...

Anne Sophie Lapix ouvre le journal télévisé du 20 h en Ukraine et fait face à un imprévu

Date:

Le journal du 20 h depuis Lviv

C’est depuis la ville de Lviv que la journaliste a ouvert son journal du 20 h. Toutefois, tout ne s’est pas passé comme prévu. 

L’imprévu avant le début du journal télévisé 

Nous avons retrouvé la présentatrice télé devant le parvis de la gare de Lviv. Cela est dû à des évènements qui venaient de se passer avant le 20 h. Elle explique en début de journal :

ll y a quelques instants, les sirènes ont retenti. Nous avons dû nous réfugier dans un des souterrains de la gare. L’alerte a été levée il y a quelques minutes à peine. 

Elle poursuit son propos en expliquant que les attaques aériennes persistent chaque jour et pendant des heures. Elle déclare : 

Les alertes d’attaques aériennes résonnent chaque jour, pendant des heures. Et hier, un centre d’entraînement militaire situé à à peine 40 km de la ville, a été bombardé faisant au moins 35 morts et 134 blessés. 

La présentatrice apparue comme jamais 

C’est donc avec air grave et un ton assez solennel que la présentatrice a évoqué l’horreur qui se passe en Ukraine. On la voit habillée en tenue de terrain avec un col roulé, un manteau noir à capuche, un jean et des bottes. Un look dans lequel nous n’avons pas l’habitude de voir la présentatrice du journal télévisé de France 2.

Pourquoi faire un direct depuis Lviv ? 

Les équipes de France télévision ont révélé qu’ils ne pouvaient pas dire que ce direct se passait là-bas. C’est pour une démarche de sécurité, que l’on peut comprendre, que le direct en Ukraine est resté secret. L’équipe de production du JT a tenu à faire ce direct pour aller à la rencontre des autorités et de la population de la ville. La journaliste et son équipe sont arrivés en fin de semaine pour cette occasion. 

Les informations lors du JT 

Ce journal télévisé avait donc une saveur particulière avec des témoignages frappants. 

Le déroulement du journal télévisé 

Lors de cette édition spéciale la présentatrice a discuté avec plusieurs familles qui se séparaient. Elle a pénétré dans un bunker et expliqué à quoi il servait. La journaliste est allée également dans un musée qui est dépourvu de toutes ses œuvres. Enfin, on a pu la voir interroger Adriy Sadovy qui est le maire de la ville en question. 

Les mots de la fin 

Anne-Sophie Lapix clôture le journal en disant : 

Voilà ce que nous pouvions dire sur la guerre en Ukraine. Je rappelle que nous étions en direct de Lviv. On va rejoindre Karine Baste en plateau, mais d’abord merci à toutes les équipes de France Télévisions mobilisées en Ukraine, parfois sur des sites extrêmement dangereux et auprès de populations qui sont bombardées, merci aussi à nos collaborateurs ukrainiens, nos fixeurs sans qui rien ne serait possible. 

C’est sur cette conclusion que l’animatrice a redonné l’antenne à Karine Baste. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles connexes

RSA et prime d’activité : vers le préremplissage des formulaires de demande, découvrez ce que ça change pour vous

En 2025, le préremplissage des demandes de RSA et de la Prime d'activité sera étendu à l'ensemble du...

Immobilier : que pouvez-vous acheter en gagnant un SMIC avec un taux à 4% ?

Alors que les taux sont aujourd'hui aux alentours des 4 %, les Français touchant un salaire de moins de 1 400 euros par...

Fraude au virement bancaire : cette arnaque peut vider votre compte en banque en seulement quelques secondes !

Dans l'émission "Ça peut vous arriver", un étudiant partage son expérience après avoir été piégé dans une arnaque...

Carte grise : hausse des tarifs pour 2024, découvrez si vous avez la chance d’y échapper !

L'année 2024 verra une augmentation significative du coût de la carte grise pour les automobilistes, avec une hausse...