AccueilÀ la UneRetraite : nouvelle aide de 205 euros par mois que de nombreux...

Retraite : nouvelle aide de 205 euros par mois que de nombreux retraités oublient de demander

Date:

Partager:

Les retraités qui disposent d’une pension modeste ont la possibilité de se tourner vers une forme d’aide particulièrement avantageuse. Cette assistance leur offre un soutien financier qui peut considérablement améliorer leur qualité de vie pendant la retraite.

La retraite est souvent perçue comme une période tant attendue, synonyme de repos et de temps libre pour profiter de la famille et explorer de nouvelles passions. Cependant, pour certains, cette étape peut également être source d’angoisse et de crainte. En effet, bien que la retraite offre une pause bien méritée du travail, elle signifie aussi la fin des salaires réguliers. Les seniors dépendent alors des pensions basées sur leurs années de cotisation, qui peuvent parfois s’avérer insuffisantes pour maintenir un niveau de vie confortable, voire décent. Cette réalité financière peut donc susciter des inquiétudes quant à la capacité à maintenir un niveau de vie satisfaisant après avoir quitté la vie active.

Lire aussi :

  1. Retraite : augmentation des pensions de 100 euros, qui aura la chance d’en bénéficier ?
  2. Augmentation des aides de la CAF en avril : qui aura la chance de bénéficier de la hausse ?

Un aide pour améliorer la qualité de vie au quotidien

La perspective de la retraite suscite des craintes, surtout chez ceux qui ont des revenus plus modestes ou une cotisation insuffisante. Heureusement, différentes mesures visent à améliorer les ressources financières des retraités, parmi lesquelles l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) joue un rôle crucial sur le plan économique.

Cependant, malgré son importance, l’ASPA demeure largement méconnue des personnes âgées, avec un taux de non-recours dépassant les 60%. Cette réalité souligne le besoin d’une communication plus efficace et d’une sensibilisation accrue quant à cette forme d’aide financière.

Il est d’autant plus regrettable de ne pas profiter de l’ASPA étant donné qu’elle bénéficie d’une revalorisation de 5,3%. Ainsi, son montant maximal pour une personne seule s’élève à 1 012,02 euros, et pour un couple à 1 571,20 euros. Cette augmentation significative apporte en moyenne plus de 200 euros supplémentaires par mois aux bénéficiaires de l’ASPA. Pour être éligible à cette allocation, il faut avoir plus de 65 ans, résider en France et respecter les plafonds de revenus établis.

Retraite : valider des trimestres grâce aux aides sociales, comment c’est possible ?

Comment être bénéficiaire de l’ASPA ?

Pour solliciter l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), les retraités peuvent se tourner vers leur caisse de retraite ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA), en remplissant les formulaires Cerfa disponibles en ligne. Il est fortement recommandé d’entamer cette démarche le plus tôt possible afin d’éviter tout retard dans le traitement de la demande et la perception de l’allocation.

Il est crucial pour les retraités de se rappeler qu’ils doivent effectivement faire une demande pour bénéficier de l’ASPA. La méconnaissance de ce processus explique en partie le taux élevé de non-recours aux aides.

Certains seniors peuvent supposer qu’ils recevront automatiquement les aides s’ils remplissent les critères, comme c’est parfois le cas pour le chèque énergie. Cependant, dans la plupart des situations, une demande formelle est nécessaire.

Quelles sont les raisons pour lesquelles les retraités ne sollicitent pas l’ASPA ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le faible engouement des retraités pour l’ASPA. En premier lieu, il y a souvent une méconnaissance du système d’aides et des démarches à entreprendre pour les obtenir. Certains peuvent même ignorer totalement l’existence de l’ASPA, soulignant ainsi le besoin crucial d’un effort de communication pour réduire le taux de non-recours.

De plus, une autre raison qui contribue à ce désintérêt est le caractère récupérable de l’ASPA sur la succession. En d’autres termes, à la mort du bénéficiaire, l’État peut récupérer sa part sur l’héritage.

Afin de ne pas léser leurs héritiers, certains retraités peuvent choisir de renoncer à cette aide de leur vivant. Il est donc primordial d’engager une discussion avec eux afin de trouver la meilleure solution dans ce contexte.

 

 

Caroline
Caroline
À 30 ans, je jongle entre ma carrière professionnelle et ma passion dévorante pour l'actualité et les sujets qui nous font vibrer. Des nouvelles brûlantes aux tendances les plus incontournables, je décrypte tout avec ma touche personnelle. Un café à la main et avec mon clavier comme meilleur allié, je m'efforce de vous offrir un contenu varié et authentique chaque jour !

Articles connexes

Cette île méditerranéenne est un paradis caché au printemps : vous devez la voir !

À la recherche d'un écrin de nature préservé en Méditerranée à visiter au printemps, loin des foules ?...

L’UE dit stop : plus aucun frais sur vos virements instantanés !

Le paysage des services bancaires en Europe est sur le point de connaître une transformation significative grâce à...

Multiprises obsolètes ? Voici la nouvelle innovation (et ça change tout !)

L'avènement d'une nouvelle ère dans le monde de l'électroménager et des accessoires électroniques est à nos portes, annonçant...

Recevez l’AAH : découvrez le montant auquel vous avez droit (facilement !)

L'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière destinée à soutenir les personnes en situation de handicap...