Netflix : Le thriller d'action "Miss Bala" débarque sur la plateforme

Netflix : Le thriller d’action « Miss Bala » débarque sur la plateforme

Ce jeudi 31 mars Netflix ajouté à son catalogue le thriller policier Miss Bala. À l’affiche de ce long métrage, qui est inspiré d’une histoire vraie, on retrouve Gina Rodriguez. Ce polar violent plaira aux amateurs du genre. 

Le film Miss Bala 

Le long métrage est sorti en 2019  sur grand écran. Aujourd’hui, c’est la plateforme américaine qui vient l’ajouter à son catalogue.

De quoi parle Miss Bala ? 

Le long-métrage est réalisé par Catherine Hardwicke. Il raconte l’histoire de Gloria Fuentes, qui est de retour dans sa ville d’origine Tijuana. La jeune femme rentre pour voir une amie, Suzu, qui se lance dans un concours de beauté. Lors d’une soirée à l’extérieur, une fusillade a lieu dans leur discothèque. Suzu disparait et est captive de la mafia. Gloria se retrouve, elle aussi, attrapée par les mafieux et impliquée sans le vouloir dans une sombre histoire

Pour pouvoir retrouver son amie, elle va devoir essayer de s’immiscer dans le cartel. Toutefois, elle devra aussi aider la DEA, qui fait pression sur elle. La jeune femme ne saura plus quoi faire pour sauver son amie. 

Le casting du film 

Celle qui jouera l’héroïne est l’interprète de Jane dans Jane The Virgin : Gina Rodriguez. La jeune femme interprète à merveille le rôle de Gloria Fuentes, autant vulnérable que « bad girl. »

On pourra voir Ismael Cruz Cordova, mais également Critisna Rodlo qui interprètent Lino Esperanza et Suzu Ramos. On aura le plaisir également de retrouver un de nos Avengers préféré, Anthony Mackie. 

Un film qui s’inspire de la réalité 

Avant le long métrage de Catherine Hardwicke, il y avait déjà eu une adaptation de cette histoire dans le film de Gerardo Naranjo. L’histoire s’inspirait de la vie d’une femme Laura Zúñiga, une mannequin qui s’est retrouvée mêlée à un trafic de drogue. La miss d’Amérique latine était promise à bel avenir lorsqu’elle s’est retrouvée arrêtée en 2008. 

Lire aussi  Une nouvelle version de la série L'île aux trente cercueils, 40 ans après

Les autorités sont persuadées qu’elle est en lien avec un cartel. Toutefois, la jeune femme s’est défendue en disant qu’elle avait été enlevée, de la même manière que notre héroïne. Les autorités avaient du mal à croire en ces propos, puisque lorsqu’elle a été arrêtée s’était en compagnie de son petit ami qui était un haut placé dans le cartel. Celui-ci aurait forcé la jeune femme à rester auprès d’elle. Elle explique qu’il l’aurait même contraint à faire des missions pour lui. 

Elle fut libérée quelque temps après car il n’y avait pas de preuves qui l’impliquait dans les activités criminelles de son petit ami. 

La différence que l’on fait avec l’histoire réelle est que le personnage principal est réellement innocent et forcé par le cartel. Miss Bala révèle une problématique assez intéressante sur les femmes qui font face à la pression des cartels. Ce sont par ailleurs généralement des reines de beauté.

Plusieurs d’entre elles, évoquent souvent la difficulté de ne pas se soumettre à la mafia. Il est difficile pour elles de dire “non”, et qu’on les laisse tranquilles sans les menacer.