AccueilÀ la UneTransfert de Livret d'Epargne Populaire : frais exorbitants, comment les éviter ?

Transfert de Livret d’Epargne Populaire : frais exorbitants, comment les éviter ?

Date:

Découvrez comment contourner les frais excessifs lors du transfert d’un Livret d’Épargne Populaire pour optimiser vos économies.

Contrairement au Livret A, le Livret d’Épargne Populaire (LEP), spécialement conçu pour les ménages modestes, offre la possibilité d’être transféré d’une banque à une autre sans subir de pertes d’intérêts. Cependant, ce transfert peut s’accompagner de frais importants : de nombreuses banques facturent jusqu’à 160 euros pour cette opération, ce qui peut sembler excessif étant donné que le transfert n’est pas obligatoire.

Lire aussi :

  1. Livret d’épargne : pas de compte bancaire, pouvez-vous en ouvrir un malgré tout ?
  2. Livret d’épargne populaire (LEP) : aucun frais de transfert dans certaines banques, découvrez-les !

Le Livret d’Épargne Populaire (LEP), une option distincte

Au sein de la catégorie des produits d’épargne réglementée, le Livret d’Épargne Populaire (LEP) occupe une position singulière. Mis en place en 1982, à peu près à la même époque que le Codevi, précurseur du LDDS, ce produit répond à un objectif précis : encourager les classes populaires à mettre de l’argent de côté.

Selon l’économiste Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne, le contexte économique des années 1980, marqué par une baisse importante de l’épargne et une inflation élevée, a motivé la création du LEP dans le but de freiner la consommation excessive. Cette spécificité explique pourquoi le LEP n’est pas accessible à tous, contrairement au Livret A et au LDDS, mais est réservé exclusivement aux ménages à faibles revenus ou non imposables.

De plus, le produit bénéficie d’un taux de rémunération attractif, offrant une protection contre l’inflation. En effet, la promesse faite aux détenteurs de LEP est que leur épargne sera préservée de la dépréciation du pouvoir d’achat, avec un taux d’intérêt conçu pour suivre, au minimum, l’évolution de l’inflation.

Transfert de banque possible… mais malheureusement payant

Une autre particularité du Livret d’Épargne Populaire (LEP) réside dans sa portabilité : contrairement au Livret A et au LDDS, il est possible de demander son transfert lors d’un changement de banque.

Le processus de transfert du LEP a été clarifié par La Banque Postale, l’une des institutions détenant le plus grand nombre de LEP en France. Selon leurs indications, c’est la nouvelle banque du détenteur du LEP qui initie la demande de transfert auprès de l’ancienne banque.

Il est important de noter que l’ancienne banque n’a pas le droit de refuser cette demande, car elle relève d’une obligation réglementaire. Cependant, elle peut décider de facturer cette opération à son client.

Transfert de LEP : jusqu’à 160 euros de frais bancaires !

MoneyVox a analysé les brochures tarifaires de 112 banques distribuant le LEP. Environ un tiers de ces banques mentionnent spécifiquement les frais de transfert du LEP, parmi lesquelles seulement trois, dont la Banque Populaire Méditerranée, les Crédits Agricoles Anjou-Maine et Guadeloupe, proposent ce service sans frais supplémentaires.

Pour les autres banques, le coût moyen du transfert de LEP est d’environ 105 euros, avec des pics atteignant jusqu’à 150 euros ou plus, selon certaines institutions comme la Banque Chalus, les Banques Populaire Aquitaine Centre Atlantique, la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes ou encore le Crédit Agricole Centre France. Si l’on inclut les banques qui ne précisent pas spécifiquement les frais de transfert du LEP mais qui facturent le transfert de “livrets et assimilés”, la moyenne atteint 106,20 euros.

Il est à noter qu’environ 40% des banques distribuant le LEP n’indiquent aucun prix pour le transfert de ce livret, ce qui, théoriquement, les empêche de facturer cette prestation. Cette variation importante des prix entre les banques soulève des questions sur la justification des frais de transfert, surtout étant donné que le LEP vise spécifiquement les ménages à faibles revenus.

Caroline
Caroline
À 30 ans, je jongle entre ma carrière professionnelle et ma passion dévorante pour l'actualité et les sujets qui nous font vibrer. Des nouvelles brûlantes aux tendances les plus incontournables, je décrypte tout avec ma touche personnelle. Un café à la main et avec mon clavier comme meilleur allié, je m'efforce de vous offrir un contenu varié et authentique chaque jour !

Articles connexes

Vous pourriez être éligible à la prime d’activité : découvrez si vous êtes en dessous du seuil !

La prime d'activité est une aide financière destinée à soutenir les travailleurs aux revenus mensuels modestes. Vous pourriez...

Transavia lance une nouvelle destination de rêve au départ d’Orly : découvrez où !

Transavia élargit son réseau avec une nouvelle destination de rêve au départ d'Orly : êtes-vous prêt à découvrir...

Prix des pellets : baisse incroyable du tarif cette semaine, une chance pour les consommateurs !

Cette semaine, une nouvelle favorable attend les consommateurs : une baisse incroyable du prix des pellets, offrant une...

Frais bancaires de retrait aux guichets : comment les éviter alors qu’ils sont sur le point d’augmenter ?

Face à la prochaine augmentation des frais bancaires de retrait aux guichets, il est crucial de connaître les...