AccueilÀ la UneRetraites complémentaires : évolution des pensions au 1er mars 2024, allez-vous gagner...

Retraites complémentaires : évolution des pensions au 1er mars 2024, allez-vous gagner plus ?

Date:

À partir du 1er mars 2024, votre pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco pourrait être sujette à des ajustements, à la hausse ou à la baisse, en fonction de votre situation. Voici les informations.

Après la revalorisation des pensions au début de l’année, une prochaine révision du taux de Contribution Sociale Généralisée (CSG) est annoncée. Cette ajustement pourrait avoir un impact significatif sur le montant de la retraite complémentaire, susceptible de fluctuer selon la situation financière spécifique de chaque retraité. En effet, cette révision peut potentiellement entraîner soit une augmentation soit une diminution du montant perçu. Tous les détails et implications de cette mesure seront analysés en détail dans cet article.

Lire aussi :

  1. Révolution chez Agirc-Arrco : une assistance doublée pour les retraités !
  2. Révélation choc : les régions où les pensions de retraite sont plus généreuses, selon une enquête !

Retraites complémentaires et CSG : le lien entre les deux

Les pensions complémentaires Agirc-Arrco seront soumises à une nouvelle actualisation à compter du 1er mars prochain. Cette mise à jour ne découle cependant pas de l’inflation, contrairement à la précédente revalorisation, mais est plutôt liée au taux de Contribution Sociale Généralisée (CSG).

Pour mieux comprendre, la CSG est une contribution sociale obligatoire que chaque retraité doit verser sur ses revenus. En conséquence, les pensions complémentaires sont également assujetties à cette taxe.

En d’autres termes, les personnes âgées bénéficiant de ces pensions du régime Agirc-Arrco doivent payer la CSG. Cependant, le taux de cette taxe varie en fonction du revenu de chaque retraité, oscillant entre 0 et 8,3 % en fonction du Revenu Fiscal de Référence (RFR).

Pour vous donner un aperçu plus détaillé des taux de CSG selon les revenus :

  • Inférieurs à 12 230 euros : 0 %
  • Entre 12 230 et 15 987 euros : 3,8 %
  • Entre 15 988 et 24 812 euros : 6,6 %
  • Supérieurs à 24 813 euros : 8,3 %

Maintenant, en quoi cela influence-t-il le montant des pensions complémentaires ? Cela remonte à janvier 2024 et nous allons vous expliquer le lien.

Hausse ou baisse des retraites complémentaires ?

Au début de l’année, précisément le 1er janvier, les pensions de base des retraités ont été augmentées de 5,3 %, ce qui semble être une bonne nouvelle. Cependant, cette augmentation pourrait avoir un impact sur le taux de Contribution Sociale Généralisée (CSG) que certains retraités doivent payer.

Cette augmentation de la CSG pourrait découler de tout changement de situation survenant au cours de l’année, lequel serait transmis par le fisc à l’Agirc-Arrco, organisme en charge des retraites complémentaires, à compter du 1er janvier.

Les nouveaux taux, le cas échéant, entreront en vigueur à partir du 1er mars suivant. Ainsi, deux scénarios peuvent se présenter.

Deux possibilités

Si votre taux de Contribution Sociale Généralisée (CSG) a augmenté, cela présage des nouvelles peu réjouissantes pour vos pensions de retraites complémentaires. En effet, selon les explications fournies par l’Agirc-Arrco, une augmentation de votre taux de CSG se traduit par une baisse de vos pensions. Il est mentionné par l’organisme de retraite que vos paiements de janvier et février ont été effectués sans tenir compte de cette augmentation. Ainsi, la régularisation de cette situation est prévue pour le 1er mars. Par conséquent, en raison de la prise en compte du nouveau taux de CSG, il est probable que le montant de votre retraite complémentaire soit réduit.

En revanche, si votre taux de CSG a diminué, c’est une nouvelle particulièrement positive, car cela implique moins de prélèvements. Dans ce cas, vous n’aurez aucune baisse sur le montant de votre pension de retraite Agirc-Arrco à partir du 1er mars. L’organisme a précisé qu’un remboursement des cotisations sociales prélevées en trop sur vos retraites des mois de janvier et février vous sera versé sur votre compte bancaire en février.

Dans tous les cas, il est important de ne pas être surpris par le montant de votre prochaine pension complémentaire, quel que soit le scénario.

Caroline
Caroline
À 30 ans, je jongle entre ma carrière professionnelle et ma passion dévorante pour l'actualité et les sujets qui nous font vibrer. Des nouvelles brûlantes aux tendances les plus incontournables, je décrypte tout avec ma touche personnelle. Un café à la main et avec mon clavier comme meilleur allié, je m'efforce de vous offrir un contenu varié et authentique chaque jour !

Articles connexes

L’UE dit stop : plus aucun frais sur vos virements instantanés !

Le paysage des services bancaires en Europe est sur le point de connaître une transformation significative grâce à...

Multiprises obsolètes ? Voici la nouvelle innovation (et ça change tout !)

L'avènement d'une nouvelle ère dans le monde de l'électroménager et des accessoires électroniques est à nos portes, annonçant...

Recevez l’AAH : découvrez le montant auquel vous avez droit (facilement !)

L'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière destinée à soutenir les personnes en situation de handicap...

Le secret de l’arbre de Jade : comment le planter, l’arroser et l’entretenir sans efforts !

Il existe certaines merveilles de la nature, des créations botaniques qui sont des trésors verts, des joyaux qui...