Payet : Quelle issue risque-t-il de prendre à la fin de cette saison ?

Payet : Quelle issue risque-t-il de prendre à la fin de cette saison ?

Dimitri Payet a un contrat jusqu’en 2024. Le Marseillais n’a pas l’air de viser un autre club que celui dans lequel il joue actuellement. En pleine forme à Marseille, il assure un rôle important et aime ce qu’il produit.

Rester au club, une option logique

Le joueur est bien parti pour finir sa carrière à l’OM. Des concessions sont faites par le maestro pour éviter de devoir partir.

Prêt à tout pour les Marseillais ?

L’ancien Bleu retrouve une forme intéressante depuis le début de cette saison en Ligue 1. Même si les phocéens n’arrivent toujours pas à exceller et trouver la place qu’ils veulent au classement, ils prouvent que leur envie de gagner reprend le dessus. Revenu de West Ham depuis cinq ans déjà, le Français n’a pas dit son dernier mot avec l’Olympique de Marseille.

Le meneur de jeu de l’OM se plaît bien chez les Marseillais. Le public est connu pour faire trembler le Vélodrome. L’accueil pour Payet lorsqu’il venait de Lille en 2013, l’a marqué à vie. L’ex-international est désormais en bonne forme et se sent bien, il est un vrai atout pour son équipe.

Une baisse de salaire 

L’Olympique de Marseille a dû baisser son budget, et Payet n’a pas hésité à réduire son salaire pour pouvoir rester dans le club sudiste. Un joli geste qui a été apprécié par le staff de l’OM. Payet utilise souvent cet argument pour prouver son attachement au club, il n’est pas prêt à abandonner la ville qui l’a tant soutenu durant toute sa carrière.

En mon renouvellement de contrat et ma baisse de salaire, j’ai fait un geste fort

Un geste qui a fait du bruit. Les supporters le remercient pour son implication dans le jeu offensif du club. Le meneur apporte sa qualité dans la technique et les passes pour distribuer le jeu comme un vrai chef d’orchestre.

Des coups de gueule violents

Le joueur marseillais n’hésite pas à répondre aux critiques faites sur lui, que ce soit par la parole ou par les actes.

Un sujet de moqueries récurrent

Le numéro 10 est généralement moqué, surtout par les supporters adverses. Entre les Lillois qui le considèrent comme un traître et les Lyonnais qui font de lui l’ennemi à abattre, il est fréquemment proie aux moqueries dans le monde du football. Des propos méchants auxquels il n’hésite pas à répondre, Payet n’a peur de rien et compte bien continuer à le montrer.

Il répond aux critiques par son investissement dans le jeu, une solution logique et pertinente. Récemment, c’est le poids du joueur qui a été critiqué. Les supporters le soupçonnent de préférer la nourriture à l’entraînement. Il n’a pas hésité à répondre…

Actuellement je fais 1,5 kg de moins de l’époque dont on parlait. Ça a souvent été le paratonnerre, pour dire ‘s’il n’est pas bon, c’est parce qu’il est gros

Victime de violences

Encore dernièrement, le numéro 10 recevait des bouteilles en plastique sur la tête lorsqu’il tentait de tirer des corners. Les supporters rivaux essayent de l’empêcher d’exceller. Des violences inutiles au seul but de déstabiliser sa sérénité lorsqu’il a la balle aux pieds.