AccueilÀ la UneLivret A : vous perdez de l'argent sur votre épargne à cause...

Livret A : vous perdez de l’argent sur votre épargne à cause de cette règle que vous ne connaissez pas !

Date:

Cette disposition héritée du XIXème siècle n’est guère favorable aux détenteurs du Livret A, qui voient s’évaporer une modeste somme d’argent.

Il est de notoriété publique que le Livret A occupe une place de choix parmi les instruments d’épargne en France. Plus de 80 % de la population française choisit cette option pour mettre de l’argent de côté. Et à juste titre, car ce dispositif offre la possibilité de réaliser un joli gain chaque fin d’année.

Lire aussi :

  1. Gaz : le prix repère du gaz est en chute libre pour le mois de mars 2024 !
  2. Prix des pellets : encore une baisse de prix qui chute à un niveau historique, une chance pour les consommateurs !

Le taux d’intérêt se calcule toutes les deux semaines

Vous avez probablement noté que le taux d’intérêt des livrets d’épargne en France est désormais recalculé toutes les deux semaines, tandis que les comptes des épargnants ne sont crédités qu’une fois par an.

Cette pratique, héritée du XIXe siècle, reste unique à la France, les institutions financières des pays voisins ayant adopté d’autres méthodes. Malheureusement, cette situation désavantage les titulaires du Livret A. Depuis le 1er février 2023, le taux d’intérêt du Livret A est maintenu à 3 % nets jusqu’à la fin de janvier 2025, ce qui est avantageux pour les épargnants compte tenu d’une prévision de baisse du taux d’inflation.

Cette stabilité constitue une première depuis de nombreuses années, où le taux du Livret A dépasse celui de l’inflation. Parallèlement, le taux d’intérêt du Livret d’Épargne Populaire (LEP) est fixé à 5 % depuis le 1er février 2024, ce qui attire de nombreux ménages en quête de rendements attrayants.

Disparition des cartes bancaires traditionnelles : nouvelles révolutions dans le monde des paiements !

Cette règle ancestrale occasionne des pertes financières pour les épargnants

Le taux d’intérêt fixe du Livret A réjouit les détenteurs de ce compte d’épargne, même s’ils ne peuvent récupérer leur argent qu’à la fin de l’année 2024. Il est important de souligner que le plafond maximal autorisé sur ce livret est de 22 950 euros, ce qui équivaut à un intérêt total de 688,50 euros par an.

Cependant, le taux d’intérêt du Livret A est calculé tous les 15 jours, le 1er et le 16 de chaque mois, sur toute l’année. Malgré cela, le paiement de l’intérêt n’intervient qu’une seule fois vers la fin de l’année. Ainsi, les épargnants ne peuvent pas bénéficier pleinement de leur argent. Selon l’économiste Philippe Crevel, la France est l’un des rares pays à utiliser ce mode de calcul des intérêts, qui remonte à plus de 200 ans. Mais cela profite-t-il vraiment aux titulaires de livrets d’épargne, tels que le Livret A ou le LEP ?

Dans certains pays, le calcul des intérêts se fait au jour le jour, avec un versement mensuel sur le compte des épargnants. Ce mode de calcul présente deux avantages majeurs : il permet aux titulaires du Livret de toucher leurs intérêts chaque mois, ce qui leur donne une plus grande flexibilité dans la gestion de leur argent, et il permet également de limiter la perte de revenus due à la règle des quinze jours.

Livret A : un avantage pour les banques plutôt que pour les épargnants

Le mode de calcul des intérêts en vigueur en France, dicté par les contraintes réglementaires du Code monétaire et financier depuis mai 1969, ne semble pas être conçu dans l’intérêt des détenteurs du Livret A ou d’autres comptes d’épargne. Cette méthode, en place depuis des décennies, ne permet pas aux épargnants de bénéficier pleinement des avantages potentiels des intérêts journaliers.

Pourtant, certaines banques ont innové dès les années 2000 en adoptant un système d’intérêts en temps réel, qui a rencontré un grand succès. Malgré cette évolution, les Français continuent généralement de s’en tenir à la méthode de calcul traditionnelle. Cette fidélité à l’ancien système pourrait être attribuée à une certaine inertie dans le changement et à une méfiance envers les nouvelles pratiques financières.

En fin de compte, bien que le calcul des intérêts en temps réel offre des avantages potentiels aux épargnants, sa mise en œuvre généralisée en France semble encore loin.

Caroline
Caroline
À 30 ans, je jongle entre ma carrière professionnelle et ma passion dévorante pour l'actualité et les sujets qui nous font vibrer. Des nouvelles brûlantes aux tendances les plus incontournables, je décrypte tout avec ma touche personnelle. Un café à la main et avec mon clavier comme meilleur allié, je m'efforce de vous offrir un contenu varié et authentique chaque jour !

Articles connexes

Multiprises obsolètes ? Voici la nouvelle innovation (et ça change tout !)

L'avènement d'une nouvelle ère dans le monde de l'électroménager et des accessoires électroniques est à nos portes, annonçant...

Recevez l’AAH : découvrez le montant auquel vous avez droit (facilement !)

L'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière destinée à soutenir les personnes en situation de handicap...

Le secret de l’arbre de Jade : comment le planter, l’arroser et l’entretenir sans efforts !

Il existe certaines merveilles de la nature, des créations botaniques qui sont des trésors verts, des joyaux qui...

Compte Personnel de Formation : la réforme de 100 euros que tout le monde devra payer !

Depuis sa création, le Compte personnel de formation (CPF) a révolutionné la formation professionnelle en France. Il offre...