ONU: le mémorandum d'entente russo-turc sur Idleb, conforme au droit international

Rosemary Dicarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques de l'ONU, a appelé toutes les parties concernées à mettre un terme aux hostilités en Syrie.

L'Organisation des Nations unies (ONU) a mis en garde, vendredi, contre les répercussions "humanitaires catastrophiques" de la poursuite des hostilités à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

Rosemary Dicarlo, Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques de l'ONU, a appelé toutes les parties concernées à mettre un terme aux hostilités en Syrie.

Elle a déclaré qu’il s’agit d’un "nouveau tournant du conflit syrien" et que l'ONU condamne "les raids et les bombardements contre les civils, les écoles et les hôpitaux".

Il est impératif, selon Dicarlo, de respecter le mémorandum d’entente russo-turc sur la Syrie (accord de Sotchi), d’autant plus que la lutte contre le terrorisme ne doit pas dépasser le droit international.

Elle a indiqué que plus d'une centaine de civils ont été tués et 180 mille déplacés depuis la fin du mois d’avril en Syrie. Depuis le début du mois de mai, les forces du régime syrien ont accentué leur action dans la zone de désescalade.

Les bombardements du régime et ses alliés sur la zone de désescalade ont fait 145 morts et 385 blessés, depuis le 25 avril dernier, selon les déclarations de sources à la Défense civile à Anadolu.

 

 

 

Mohamed Tarek, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]