France : Macron à la rencontre des maires pour le lancement du grand débat national

France : Macron à la rencontre des maires pour le lancement du grand débat national

S’agissant des sujets abordés, le président Macron a évoqué l’Impot Sur la Fortune (ISF) que les gilets jaunes lui reprochent d’avoir supprimé.


Le président français Emmanuel Macron s’est rendu mardi à Grand Bourghteroulde (Nord Ouest) où il a déclaré vouloir «faire de ce moment que traverse la France une chance» à l’occasion du lancement du grand débat national.


Ce grand débat auquel tous les citoyens peuvent participer doit se tenir jusqu’au 15 mars pour tenter d’apporter des réponses aux revendications du mouvement des gilets jaunes.


C’est dans le département de l’Eure que le chef de l’Etat français a choisi d’ouvrir la grande consultation qu’il a souhaité initier pour écouter les doléances de ces concitoyens.


Dans un gymnase de la commune rurale de Grand Bourgtheroulde, il s’est exprimé devant 600 maires en leur expliquant « vouloir faire du moment que traverse la France, une chance ».

S’il a reconnu que le pays est sujet à « une fracture sociale », le chef de l’Etat a affirmé aux élus qu’aucun président n’a « autant fait » que lui « depuis le Général De Gaulle. »


S’agissant des sujets abordés et qui font partie des discussions prévues par le gouvernement, il a évoqué l’Impot Sur la Fortune (ISF) que les gilets jaunes lui reprochent d’avoir supprimé.


Il a tenu à rassurer ses interlocuteurs en leur expliquant que l’ISF « n’est pas un tabou ni un totem » et qu’il doit donc faire partie des thématiques du grand débat.


Macron a ensuite écouté tour à tour les élus municipaux lui donner des pistes de réflexions. Certains ont évoqué les limitations de vitesse sur les routes à 80kms/heure, la loi sur la bioéthique, la mobilité des personnes handicapées, les «déserts médicaux » ou encore la fermeture de certaines classes d’écoles primaires.


Un échange dense auquel le président français a été très attentif, prenant des notes tout au long de la rencontre.


Du côté des gilets jaunes, beaucoup de personnes mobilisées depuis le début des protestations restent très sceptiques.


A Nice (Sud Est) Mélanie, 23 ans, s’est confiée au correspondant d’Anadolu.


La jeune femme, qui manifeste chaque samedi depuis novembre, estime que « la démarche de Macron est une supercherie qui vise à éteindre le mouvement des gilets jaunes ».

Elle raconte avoir « d’énormes difficultés avec un enfant de 2 ans à élever seule » et reproche à l’Etat de se livrer à un « matraquage fiscal sur les plus en difficultés ».

Jérôme, lui, est mobilisé à Antibes près de Nice, et a rejoint le mouvement en cours de route.


Ce chauffeur routier de 43 ans laisse « le bénéfice du doute » à la démarche du gouvernement. Il a l’intention de « participer au grand débat » dès que la plateforme en ligne sera en service pour recueillir les doléances des citoyens.


Emmanuel Macron s’est engagé pour sa part à mener ce grand débat national en allant à la rencontre des Français dans tout le pays jusqu’au 15 mars pour ensuite rendre compte des résultats durant le mois suivant.


Pour rappel, le mouvement des gilets jaunes est né le 17 novembre dernier en protestation contre la hausse des prix des hydrocarbures dans l’hexagone mais les revendications se sont largement étendues.


C’est désormais le pouvoir d’achat des français qui est au cœur de la mobilisation. Depuis le début du mouvement, des milliers de manifestants protestent chaque samedi de manière massive contre la politique d’Emmanuel Macron.


A noter également que dix personnes ont perdu la vie en marge de ces protestations dont une octogénaire touchée au visage par une grenade lacrymogène lancée par les forces de l’ordre, alors que la femme était à son balcon .


Les manifestations ont donné lieu à des scènes d’émeutes, de guérillas urbaines. De nombreux commerces et monuments ont été la cible de casseurs.


Il s'agit d'un bilan inédit pour un mouvement social en France.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]