France: Trafic SNCF paralysé, Édouard Philippe dénonce «un détournement du droit de retrait»

Depuis vendredi matin, un droit de retrait est exercé par les salariés de la SNCF dans tout le pays et perturbe très fortement la circulation des trains en ce premier jour de vacances scolaires.


Le premier ministre français Edouard Philippe a fustigé, samedi, au cours d’un point presse tenu depuis la Gare de l’Est à Paris "un détournement du droit de retrait" des salariés de la SNCF (société nationale des chemins de fer français) qui paralysent le trafic du réseaux ferroviaire sur l’ensemble du pays.

Il a demandé à la direction de la société de chemins de fers, "d'examiner toutes les suites, y compris judiciaires".

Depuis vendredi matin, un droit de retrait est exercé par les salariés de la SNCF dans tout le pays et perturbe très fortement la circulation des trains en ce premier jour de vacances scolaires.

Le droit de retrait a été décidé pour protester contre la suppression des contrôleurs à bord des TER (Trains Express Régionaux).

"Nous sommes aujourd'hui au premier jour des vacances de la Toussaint et ce sont trois millions de Français qui doivent prendre le train, un jour comme celui-ci. Ils en sont pour un très grand nombre empêchés en raison du détournement du droit de retrait (...) qui s'est transformé en grève sauvage", a pointé le chef du gouvernement.

Édouard Philippe a expliqué que le droit de retrait est "droit syndical" qu’il "respecte parfaitement, mais qui n'est pas mis en oeuvre et s'est transformé en une grève sauvage", et pointé du doigt une "volonté de ne pas respecter la loi sur la grève dans les services publics, de la détourner pour avoir un impact maximal sur les Français".

De son côté Guillaume Pepy, à la tête de la SNCF, a indiqué à l’antenne de BFMTV que l’entreprise étudie "les voies judiciaires" pour contraindre les salariés à reprendre leur activité.
La SNCF a par ailleurs publié samedi matin un état des lieux de la circulation sur son compte Twitter.

"En raison d'une grève sans préavis, le trafic reste très perturbé ce samedi 19 octobre : (...) Ouigo : aucune circulation, trains intercités: très perturbé, TER : 1 train/2 en moyenne et Transilien : très perturbé (lignes D, B, H et R)", a fait savoir la SNCF à ses usagers.

La fin du mouvement de protestation n’est pas indiquée.

 

 

Fawzia Azzouz

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: France, grève, france manifestations, grève france, Grèves, philippe, SNCF

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]