Le MAE turc accuse le président français d'hypocrisie


Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a comparé Emmanuel Macron à "un coq qui chante alors que ses pieds sont couverts de saleté".

 

Le ministre des Affaires étrangères turc a vivement critiqué les propos du président français contre la Turquie, l'accusant d'hypocrisie.

Lors d'un discours à Strasbourg, en France devant l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Emmanuel Macron a critiqué la politique turque concernant la Syrie ainsi que la liberté d'expression en Turquie.

S'adressant à l'agence Anadolu, pour ne pas assombrir la cérémonie, Mevlut Cavusoglu a déclaré que Macron "a dépassé les limites en diffamant la Turquie" sur la Syrie et sur la liberté d'expression.

"Combien de migrants Macron a-t-il accepté dans son pays? Au lieu de cela, il a accueilli des terroristes du YPG / PKK à l'Elysée", a souligné Cavusoglu en faisant allusion aux 3 600 000 réfugiés syriens actuellement accueillis par la Turquie et la politique française d'accueil des migrants.

Et d'ajouter "Le dernier pays, selon moi, à pouvoir donner des leçons à la Turquie en matière des Droits de l'homme est bien la France et son président Macron [...] après le scandale Benalla et [...] la pression infligée par les services de renseignements français [...] sur les journalistes enquêtant sur les ventes d'armes à certains pays du Golfe [...] et lors des manifesations des Gilets jaunes, la force démesurée employée par la police française".

Cavusoglu a ensuite critqué le fait que la France ait remplacé l'état d'urgence par "un état-d'urgence de facto et légal [...] en perpétuant les limitations de l'état d'urgence qu'elle a inscrites dans les lois".

Cavusoglu a également accusé le président français d'être hypocrite, le comparant à "un coq qui chante alors que ses pieds sont couverts de saleté".

En avril, Macron a accueilli une délégation des Forces démocratiques syriennes (FDS), constituée pour sa majorité du groupe terroriste YPG / PKK.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Le PYD / YPG agit également de façon isolée en usurpant l'étiquette des FDS.

 

 

 

 

 

Ümit Dönmez

 

Photographie ; Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, est arrivé, mardi, à Strasbourg, accompagné de l'ambassadeur turc à Paris, Ismail Hakki Musa, pour participer à la cérémonie officielle organisée à l’occasion du 70ème anniversaire du Conseil de l’Europe (COE).

Cem Özdel, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: France, france turquie, turquie france, Europe, france syrie, strasbourg, emmanuel macron, europe turquie, turquie europe, conseil de l'europe, conseil de l'europe turquie, pkk france, forces démocratiques syriennes, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), YPG Europe, Mevlut Cavusoglu, YPG, fds

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]