France : le G7 s’intéresse au développement dans le Sahel africain

La France qui assure la présidence tournante du G7 veut également réduire les inégalités dans le domaine éducatif entre les filles et les garçons dans le Sahel.



En prélude du sommet du G7, fin août à Biarritz au sud-ouest de la France, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, accueille, les 4 et 5 juillet à Paris les ministres du Développement et de l’Education des 7 pays les plus industrialisés, mais aussi les ministres concernés du G5 sahel.

Selon le dossier de presse émis par le ministère français des AE, à cette occasion, il s’agit d’aborder « les grands défis à relever dans la région du Sahel ».

Pour la France, qui assure la présidence tournante du G7, les questions de développement et de l’éducation renferment une dimension stratégique dans la lutte contre le terrorisme et la migration en provenance de pays africains.

« En vue du Sommet de Biarritz, nous travaillerons lors des réunions ministérielles des 4 et 5 juillet 2019 à des initiatives collectives pour soutenir les systèmes éducatifs des pays du Sahel et appuyer les pays donnant la priorité à l’égalité entre les filles et les garçons dans leurs politiques éducatives », a expliqué Jean-Yves Le Drian.


Il estime que « l’impulsion donnée par le G7 ne réussira que si nous parvenons à mobiliser largement la communauté internationale au travers des grandes institutions du multilatéralisme et que si nous travaillons en étroit partenariat avec les pays du Sahel pour parler d’une seule voix sur ces défis ».


À ce titre, le chef de la diplomatie française a convié « les organisations internationales en charge du développement et de l’éducation, ainsi que des partenaires importants », peut-on lire dans le document.


Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, qui participera lui aussi au sommet de jeudi et vendredi à Paris et accueillera les délégations de ses homologues souhaite faire de « la lutte contre les inégalités scolaires » et « la scolarisation précoce » un « défi ».

Participent également au sommet, l’Unesco, la Banque africaine du développement, et la Banque mondiale.

 

 

Fawzia Azzouz, Lassaad Ben Ahmed

 

 

 



Mots-clés: France, éducation, g5 Sahel, G7, Développement

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]