Grèce / Législatives : Tsipras concède la défaite

Grèce / Législatives : Tsipras concède la défaite

Le libéral Kyriakos Mitsotakis sera le nouveau Premier ministre grec.

 

Le parti de la Nouvelle Démocratie (ND), principal parti d'opposition en Grèce, a remporté une nette victoire aux élections législatives anticipées de dimanche, selon un décompte non officiel publié par le ministère de l'Intérieur du pays.

Jusqu'à présent, 92% des votes ont été comptabilisés. Parmi ceux-ci, le ND de centre-droit a obtenu 40% des voix, ce qui lui donne 158 sièges sur les 300 que compte le Parlement grec. Le président de la ND, Kyriakos Mitsotakis, devrait devenir le nouveau Premier ministre.

S'exprimant après sa victoire électorale au siège du parti, Mitsotakis a rappelé qu'il avait promis de réduire les impôts et de créer de nouveaux emplois. Mitsotakis a ajouté que cela sera réalisé en travaillant ensemble.

"Je connais les difficultés, mais je tire mon pouvoir du peuple", a-t-il déclaré.

Le parti d'étiquette "gauche radicale" (Syriza) au pouvoir depuis 2015, s’est assurée la deuxième place avec 32% des suffrages. Le parti Syriza aura 86 députés dans la nouvelle Chambre.

Lors d'une conférence de presse, le Premier ministre Alexis Tsipras, tout en acceptant la défaite, a déclaré qu'il avait félicité Mitsotakis pour sa victoire, lors d'un appel téléphonique.

Tsipras a déclaré qu'ils constitueraient une "opposition principale forte" et qu'ils travailleraient pour arriver au pouvoir une fois de plus.

Les quatre autres partis, le Mouvement de changement de centre-gauche, le Parti communiste grec (KKE), la Solution grecque de droite de Kyriakos Velopoulos et l’ancien ministre des Finances Yanis Varoufakis, du mouvement MeRA25, ont également dépassé le seuil de 3% des voix leur garantissant une représentation au parlement, en fonction des résultats.

En revanche, le parti d'extrême droite Aube dorée se situait juste en dessous de ce seuil, obtenant 2,95% des suffrages exprimés. Aube dorée ne disposera d'acun siège à la Chambre.

Dans la région de la Thrace occidentale en Grèce, qui abrite une importante minorité turque musulmane, quatre députés ont été élus au Parlement grec. Deux d’entre eux sont issus de Syriza et deux autres du Mouvement pour le changement, selon les résultats qui ne sont pas définitifs.

Les élections anticipées étaient devenues nécessaires, après que Tsipras avait demandé la dissolution du Parlement, à la suite de la piètre performance du parti au pouvoir aux élections européennes de mai dernier. Son parti a terminé deuxième, derrière la ND de Mitsotakis.

Tsipras avait promis de former un gouvernement refusant le plan de rigueur de la Troïka (UE, BCE, FMI), mais avait déçu beaucoup de ses partisans en imposant davantage de mesures d'austérité et des taxes supplémentaires. Tsipras occupait le poste de Premier ministre depuis 2015. Son mandat était marqué par des difficultés économiques et par l’accord controversé sur le nom avec le voisin de la Grèce, la Macédoine du Nord.

Tsipras a toutefois été félicité par les dirigeants occidentaux pour le changement de nom, qui a permis à l'ancienne Macédoine de demander l'adhésion à l'OTAN et à l'Union européenne. La décision a fait l'objet de critiques en Grèce, en particulier de la part des groupes conservateurs.

En 2015, Syriza avait pris le pouvoir, alors que l'économie de la Grèce s'écroulait sous de douloureuses réformes économiques et des mesures d'austérité, l'obligeant à signer un paquet prévoyant de recevoir des fonds de sauvetage à hauteur de 260 milliards d'euros (291,87 milliards de dollars) des partenaires de la zone euro et du Fonds monétaire international.

Mitsotakis, 51 ans, fils de l’ancien Premier ministre grec Konstantinos Mitsotakis, assumera les fonctions de Premier ministre lundi, après une cérémonie de passation des pouvoirs qui aura lieu dans les bureaux du Premier ministre vers midi.

 

 

 

Fatih Hafiz Mehmet, Magda Panoutsopoulou, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Grèce, kyriakos mitsotakis, syriza, Alexis Tsipras

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]