Des Catalans liés aux terroristes YPG / PKK menacent l'Espagne

Des Catalans liés aux terroristes YPG / PKK menacent l'Espagne

Un duo masqué s'identifiant comme Catalan menace d'utiliser son entraînement terroriste contre l'Espagne, à son arrivée en provenance de Syrie.

 

Deux prétendus Catalans formés par l'organisation terroriste YPG / PKK en Syrie ont menacé de diriger leurs armes vers l'Espagne après leur retour en Catalogne, selon des médias espagnols.

Les images virales téléchargées à la fin du mois de janvier montraient un homme et une femme qui menaçaient d'exercer leur entraînement terroriste contre leur pays à leur retour de Syrie.

Les individus masqués s'exprimaient en catalan, affirmant qu'ils se battaient aux côtés de groupes qui "luttent pour l'indépendance de la Catalogne".

Portant des armes tout au long de la vidéo et se présentant comme des "internationalistes" en référence aux Brigades internationales venues en Espagne pendant la Guerre civile espagnole contre le dictateur Francisco Franco, qui a dirigé l'Espagne de 1939 jusqu'à sa mort en 1975.

Le centre national de renseignement espagnol a déclaré qu'il prenait les menaces au sérieux, en annonçant qu'il avait lancé une enquête pour identifier les suspects.

Les services de renseignement espagnols ont souligné que les suspects constituaient une menace manifeste pour le pays et qu'ils devaient être capturés et jugés à leur retour.

Il a également déclaré que le fait de s'engager dans une lutte armée à l'étranger sans avoir obtenu l'approbation de l'État espagnol était un délit pénal et que cela mettait en péril l'impartialité et les intérêts de l'Espagne.

Plus de 10 ressortissants espagnols ont rejoint le groupe terroriste YPG / PKK au cours des dernières années. Deux d'entre eux ont été arrêtés en 2015 à Madrid et le tribunal les a remis en liberté surveillée.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Senhan Bolelli, Sibel Uğurlu, Ahmet Salih Alacacı, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]