Crise gouvernementale en Autriche: Le Chancelier Kurz à l'origine du limogeage du ministre de l'Intérieur

Sebastian Kurz a fait savoir qu'il a proposé au Président de la République d'écarter le ministre de l'Intérieur, Herbert Kickl', membre du parti d'extrême-droite FPÖ, suite au scandale de l'Affaire Ibiza.

Le Chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a fait savoir qu’il a conseillé au Président de la République, Alexander Van der Bellen, de limoger le ministre de l’Intérieur, Herbert Kickl’, entache par le scandale Heinz-Christian Strache, du parti d’extrême-droite FPÖ, ancien vice-Premier ministre, mis en cause dans vidéo qui montre une tentative de collusion en lien avec la Russie.

Le Premier-ministre Kurz a fait des déclarations aux journalistes, lundi, suite à sa décision de convoquer des élections législatives anticipées.

Après le scandale qui a éclaté autour de la vidéo concernant Strache, le Chef du gouvernement autrichien a estimé qu’il n’était plus possible que le ministre de l’Intérieur, Kickl’, membre aussi du FPÖ, continue d’exercer au sein du cabinet.

"Je pense qu’il est préférable pour l’analyse de ces images qu’il ne continue pas au sein du gouvernement. Sa présence risquerait de faire de l’ombre. C’est pourquoi j’ai conseillé au Président de la République de le limoger", a-t-il expliqué.

Selon le Chancelier, l’extrême-droite n’est pas en mesure d’analyser pleinement l’ampleur du scandale.

Quant à l’annonce de la démission de tous les ministres FPÖ au sein du gouvernement, Kurz a assuré que des experts des ministres concernés seront nommés à leur place en attendant les élections anticipées.

Vendredi dernier, le scandale de la vidéo impliquant Strache a éclaté, obligeant ce dernier à démissionner de son poste de vice-premier ministre.

"L’affaire d’Ibiza" a éclaté avec la publication par les médias allemands d’images tournées en caméra cachée en 2017 dans lesquelles Strache discute avec une femme se présentant comme la nièce d’un oligarque russe, de la meilleure façon de financer le FPÖ, alors que les législatives s'approchaient.

Suite à cela, le Chancelier Kurz a annoncé la fin de la coalition avec le parti d’extrême-droite, convoquant des élections anticipées.

Le Chef de l’Etat a annoncé que le scrutin aura lieu en septembre.

 

 

 

Aşkın Kıyağan, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]