«L'UE condamne la Russie» à l'occasion du 5e anniversaire de l'annexion de la Crimée

L'UE condamne la Russie à l'occasion du 5e anniversaire de l'annexion de la Crimée

Federica Mogherini, haute représentante de la diplomatie européenne, «condamne l'annexion illégale de la Crimée et la violation du droit international par la Russie».

 

L'Union européenne (UE) continuera de condamner l'annexion illégale de la Crimée par la Russie, a annoncé lundi la cheffe de la politique étrangère du groupe de pays.

"L’UE réaffirme qu’elle ne reconnaît pas et continue de condamner cette violation du droit international", a déclaré Federica Mogherini dans un discours prononcé à Bruxelles à l’occasion du cinquième anniversaire de l’annexion de la péninsule.

Mogherini a également dénoncé les "violations systématiques des droits de l'homme" contre les Tatars de Crimée et la montée en puissance de la militarisation russe dans le port de Sébastopol, en Crimée, affirmant que cela continuerait de nuire à la sécurité de la mer Noire.

Mogherini a affirmé que les violations du droit international commises par la Russie avaient entraîné "une dangereuse augmentation des tensions" dans le détroit de Kertch - qui relie la mer Noire à la mer d'Azov - et a évoqué les nouvelles sanctions imposées par l'UE à huit fonctionnaires russes.

Elle a souligné que la Crimée continue d'être une priorité pour l'UE.

En mars 2014, la Russie a annexé la Crimée après un référendum illégal, qui a entraîné la condamnation de la communauté internationale alors que des soldats russes occupaient la région pendant le processus de vote.

Outre l'Assemblée générale des Nations Unies, les États-Unis, l'Union européenne et la Turquie ne reconnaissent pas la Crimée en tant que territoire russe.

Pour protester contre la détention par la Russie de 24 soldats ukrainiens dans le détroit de Kertch en novembre dernier, ainsi que de mouvements séparatistes dans l'est de l'Ukraine, l'UE, les États-Unis et le Canada ont sanctionné vendredi huit autres responsables russes.

La Turquie a réaffirmé son soutien à la souveraineté de l'Ukraine dans une déclaration faite ce mercredi au ministère des Affaires étrangères.

Du côté russe

À Sébastopol, le président russe Vladimir Poutine s'est rendu dans le port pour marquer l'événement, qui a été traité comme une fête dans toute la Russie.

"C'est une date très importante pour tous les Russes", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence, Dmitri Peskov, avant la visite de Poutine dans la péninsule.

 

 

 

Serife Cetin, Gözde Bayar, Marc Chenault, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


ACTUALITÉ CONNEXE RUSSIE / UKRAINE / CRIMÉE

 

La Russie confirme la saisie de navires ukrainiens au large de la Crimée
26 novembre 2018

Un avion russe intercepte un avion de la Marine américaine au-dessus de la Mer Noire
5 novembre 2018

La Russie organisera régulièrement des exercices militaires en Méditerranée
2 novembre 2018

Russie: Medvedev décrète des sanctions contre l'Ukraine
1er novembre 2018

Poutine approuve de nouvelles sanctions économiques contre l'Ukraine
22 octobre 2018

L'Église orthodoxe de Russie coupe les liens avec le Patriarcat grec de Fener
15 octobre 2018

Le navire de la marine russe «Nikolai Filchenkov» passe par les détroits turcs
9 octobre 2018

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 

Mots-clés: déportation des tatars criméens, Tatar de Crimée, dmitry peskov, Federica Mogherini, Détroit de Kertch

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]