Pompeo : l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien a contribué à l’hostilité de l’Iran

Il est, par conséquent, nécessaire d’exercer toutes sortes de pression possible et envisageable.

 

Le secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères, Mike Pompeo, a déclaré lundi que l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien a contribué à « alimenter l’hostilité » de l’Iran. Il est, par conséquent, nécessaire, selon Pompeo, d’exercer toutes sortes de pressions possibles et envisageables.


Pompeo a également indiqué : « Nous avons sanctionné une entreprise chinoise qui a violé les restrictions imposées aux transactions ayant pour objet le pétrole iranien ».


La tension s’est accentuée entre Washington et des pays du Golfe, d’une part, et l’Iran, d’autre part, et ce, depuis le désengagement partiel de Téhéran de l’accord de Vienne sur le nucléaire.


L’Iran avait pris cette décision, en mai dernier, un an après le retrait de Washington de l’accord et la mise en place de nouvelles sanctions visant à l’obliger à renégocier certaines dispositions de l'accord de Vienne.

 

 

Ahmed Mohammed Mahmoud Hashim

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: Iran, nucléaire, états-unis armes nucléaires, pompeo, Détroit d'Ormuz, Accord nucléaire, Nucléaire iranien, Accord de Vienne, Ormuz

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]