« Le Washington Post fait ouvertement l'apologie du terrorisme »

Le porte-parole de la Présidence turque, Ibrahim Kalin, a dénoncé la publication dans le journal américain d'une interview de Cemil Bayik, un des chefs du PKK.

Le porte-parole de la Présidence turque, Ibrahim Kalin, a accusé le quotidien américain, Washington Post, de faire ouvertement la propagande du PKK en publiant une interview d’un terroriste dont la tête a été mise à prix par les autorités américaines.

Kalin a partagé, mercredi sur Twitter, un message relatif à l’interview de Cemil Bayik, un des chefs de l’organisation terroriste PKK, dans le Washington Post.

"Le Washington Post, qui a porté dans ses pages un terroriste d’une organisation terroristes reconnue comme telle par les Etats-Unis et l’Union Européenne, dont la tête a été mise à prix par les autorités américaines, fait ouvertement l’apologie du terrorisme", a-t-il d’abord écrit.

Et de poursuivre : "Cela n’a aucune différence avec le fait de publier une interview des leaders de Daech ou d’Al-Qaida. Présenter un dirigeant d’une organisation terroriste comme un représentant des Kurdes, est d’abord un affront fait aux Kurdes eux-mêmes. La Turquie va continuer à combattre de manière déterminée tout type de terrorisme et leurs soutiens."

 

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, pkk, Washington Post, Le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]