Soudan : Béchir emprisonné pour deux ans

Al-Bashir a été reconnu coupable de corruption et de possession illégale de devises étrangères.

 

Un tribunal soudanais a condamné samedi l'ancien président Omar el-Béchir à deux ans de prison pour corruption.

Le tribunal de Khartoum a reconnu Béchir, 75 ans, coupable de corruption et de possession illicite de devises, et l'a envoyé dans un centre de protection sociale pour y purger sa peine.

Les partisans de l'ancien président ont perturbé la procédure en scandant des slogans pendant le procès, incitant le juge à les exlure de l'audience.

La défense d'El-Béchir a rejeté le verdict, le décrivant comme "politiquement motivé". Ibrahim Altahir, le chef de l'équipe de défense du président destitué, a déclaré qu'il ferait appel du verdict dans un délai de 15 jours.

Omar El-Bechir a été destitué du pouvoir par l'armée en avril après des mois de protestations populaires contre son pouvoir de 30 ans.

Après son renversement, les autorités auraient saisi 7 millions d'euros, 351 000 $ et 5 millions de livres soudanaises de son domicile.

Les procureurs ont accusé El-Béchir de corruption, de possession de devises étrangères et de réception illégale de cadeaux.

 

 

 

Mohamed Amin, Mohamed Sabry Emam Muhammed, Ümit Dönmez

Photographie : Archives, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Soudan, soudan armée, soudan militaire, soudan président, al bechir, omar al bechir, El-Béchir, Omar el-Béchir, Conseil militaire soudanais

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]