L’Uemoa accorde 100 millions de dollars à 3 pays du Sahel

En appui à la lutte contre le terrorisme



L’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) a décidé de débloquer 100 millions de dollars en faveur du Burkina Faso, du Mali et du Niger, comme appui immédiat à la lutte contre le terrorisme au Sahel.

C’est l’une des résolutions adoptées par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernements (Cceg) lors de sa session extraordinaire tenue à Dakar, mardi.

« Afin de contribuer de façon urgente au financement de la lutte contre le terrorisme dans l’espace communautaire, la conférence a décidé une contribution immédiate de 100 millions de dollars aux trois membres de la ligne de de front du G5 Sahel », a fait savoir le communiqué final, lu par Abdallah Boureima, président de la Commission de l’Uemoa.

Cette contribution fait partie d’un engagement total de 500 millions de dollars, précédemment annoncé par l’Uemoa, en octobre dernier.

« Cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’Uemoa à participer à hauteur de 500 millions de dollars au financement du plan d’action de la Cedeao [ Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest] pour lutter contre le terrorisme dans l’espace Cedeao sur la période 2020-2024 », a poursuivi Boureima.

La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement a aussi décidé de la mise en place d’un fonds régional pour la lutte contre l’insécurité.

« Pour la mobilisation de ressources financières conséquentes sur le moyen-terme destiné à poursuivre la mise en œuvre du plan d’action sus-cité, la conférence a adopté un acte additionnel instituant un fonds régional de sécurité », a également indiqué Boureima.

« Le fait que l’Uemoa a pu dégager 100 millions de dollars donc entre 50 à 60 milliards francs CFA pour aider, dans le cadre de la Cedeao et du G5 Sahel, à faire en sorte que les trois pays membres de l’Uemoa qui sont au G5 Sahel puissent avoir un soutien immédiat en vue de continuer leur lutte contre le terrorisme. Il faut se féliciter de cette bonne nouvelle », s’est réjoui le président en exercice de la Cceg, Alassane Ouattara, président de la Cote d’Ivoire qui a prononcé l’allocution de clôture.

La Cceg est l’organe suprême de l’Uemoa en charge des orientations politiques.

Sa dernière session extraordinaire remonte au 10 avril 2017. Une session ordinaire s’est tenu en juillet à Abidjan.

Pour rappel, L’Uemoa regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Togo, et le Sénégal. Ils sont tous membres de la Cedeao qui compte 15 membres.

Six chefs d'Etat et deux Premiers ministres ont pris part à la Conférence extraordinaire de Dakar.

Le 13 septembre dernier, la Cedeao avait décidé de mobiliser 1 milliards de dollars sur cinq ans pour la lutte contre le terrorisme.

 

 

Alioune Ndiaye, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: terrorisme, Sahel, Sénégal, mali terrorisme, CEDEAO, sahel terrorisme, violence sahel, niger terrorisme, burkina faso terrorisme, g5 Sahel, Force du G5 Sahel, force G5 Sahel, Union économique ouest-africaine:, UEMOA, Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]