Le PAM s'alarme face à l'aggravation de la crise humanitaire au Sahel-central

"Dans cette région, Ouagadougou est considéré comme l’épicentre de cette dramatique crise", selon le Programme alimentaire mondial (PAM).



Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies s’est alarmé, mardi, de l’aggravation de la crise humanitaire dans la région du Sahel central - qui englobe le Burkina Faso, le Mali et le Niger - marquée par de violents affrontements entre groupes armés, les déplacements de population, la faim et la pauvreté généralisée, a rapporté l'ONU sur son site.

"Dans cette région, Ouagadougou est considéré comme l’épicentre de cette dramatique crise où la violence et les effets à long terme du changement climatique provoquent une crise humanitaire qui frappe aussi bien le Burkina Faso que les pays voisins dans la région du Sahel central en Afrique de l’Ouest", souligne la même source.

"Près d’un demi-million de personnes ont été forcées de quitter leur foyer au Burkina Faso et un tiers du pays est secoué par l’insécurité", a déclaré le Directeur exécutif du PAM, David Beasley, selon un communiqué rendu public mardi à Genève et cité par l'ONU.

Cette détérioration de la situation humanitaire n’est pas étrangère à la forte augmentation de la violence au Burkina Faso où le nombre d’attaques dans la première moitié de 2019 a dépassé le total de 2018, avec quatre fois plus de victimes civiles que le total enregistré en 2018, rappelle l'ONU

Le conflit au Sahel dévaste l’agriculture et les économies rurales, et près d’un enfant sur trois n’est pas scolarisé dans de nombreuses zones touchées par le conflit, note l'agence onusienne.

Rien qu’au Burkina Faso, au moins 486.000 personnes ont été contraintes de fuir leur foyer, ce qui porte à 860.000 le nombre total de personnes déplacées dans les trois pays sahéliens.

Cette année, 2,4 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans le Sahel central - un chiffre qui pourrait augmenter

Plus de 270.000 vivent comme réfugiés dans les trois pays – 26.100 au Burkina Faso, 187.140 au Mali et 187.360 au Niger.

Et cette année, 2,4 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans le Sahel central - un chiffre qui pourrait augmenter en raison des déplacements. Les équipes du PAM au Burkina Faso voient sur le terrain des « niveaux de malnutrition dépasser largement les seuils d’urgence ».

Face à cette urgence au Sahel central, le PAM plaide pour une intensification rapide de l’action humanitaire pour protéger et sauver des vies au Burkina Faso et dans l’ensemble de la région.

En attendant, l’agence onusienne a intensifié son action en fournissant cette année une aide alimentaire et nutritionnelle à plus de 2,6 millions de personnes dans les trois pays du Sahel central, concentrant ses efforts sur les zones où les besoins humanitaires sont les plus importants et où des déplacements massifs de population ont eu lieu.

Toutefois le PAM est confronté à l’immense défi de répondre simultanément aux besoins humanitaires immédiats, tout en protégeant les investissements réalisés dans la résilience et l’autosuffisance des communautés, afin que tous les progrès réalisés ces dernières années ne soient pas perdus, note encore l'ONU, ajoutant que le PAM a un besoin urgent de 150 millions de dollars pour des opérations dans les pays du Sahel central (Mali, Niger et Burkina Faso), dans le cadre des programmes existants qui comprennent à la fois des activités d’urgence et des programmes de renforcement de la résilience.




 

 

Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: déplacement population, Burkina Faso, Sahel, famine, afrique famine, sahel terrorisme, guerre sahel, crise humanitaire, ONU Afrique, afrique déplacés, FAMINE SAHEL, Déplacés, Programme alimentaire mondial (PAM / ONU)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]