Tunisie : Discours d'investiture de Kaïs Saïed devant l’Assemblée des représentants du peuple

"Aucune action en dehors de la loi ne devra être tolérée!" -La liberté que notre peuple a chèrement payée, pour pouvoir l'exercer dans le cadre de la légalité, personne ne pourra nous la reprendre sous quelque prétexte que ce soit ».

 

 

Le nouveau président tunisien, Kaïs Saïed, a déclaré mercredi que les institutions de l'Etat devaient rester à l’écart de la politique, soulignant la nécessité de « préserver les acquis de la Tunisie».

C’est ce qui ressort du discours prononcé par Saïed devant le Parlement tunisien, après sa prestation de serment en tant que nouveau président du pays.

Kaïs Saïed a déclaré: "Aucune action en dehors de la loi ne devra être tolérée! "

"La liberté que notre peuple a chèrement payée, pour pouvoir l'exercer dans le cadre de la légalité, personne ne pourra nous la reprendre sous quelque prétexte que ce soit".

Et d’ajouter : « Ce qui s’est passé en Tunisie lors des dernières élections, est une véritable révolution avec un nouveau concept et des instruments légitimes, une révolution culturelle sans précédent. »

« De nombreuses personnes en Tunisie et dans le monde ne sont pas arrivées à saisir ce moment historique », a-t-il déclaré. « L’exemple tunisien sera certainement étudié », a-t-il ajouté.

Le président élu a déclaré que « chacun porte le fardeau de ses responsabilités. Des responsabilités envers ce peuple à qui l’on a promis liberté et dignité ».

Concernant ses promesses au peuple tunisien, Saïed a déclaré: « La première promesse est de préserver l’État tunisien, avec toutes ses institutions. C’est l’Etat de toutes les Tunisiennes et de tous les Tunisiens, sur un pied d’égalité.»

Et de poursuivre, dans le même contexte, « Chacun est libre de ses convictions et de ses choix, mais les institutions de l'Etat doivent rester à l’écart des calculs des politiciens».

« Il y a également la promesse de préserver les acquis et la richesse de la Tunisie ! Aucun gaspillage des richesses de ce peuple ne devra être toléré », a-t-il ajouté

Et Kaïs Saïed de promettre : « Nous serons unis face au terrorisme, afin d’en éliminer toutes les causes. Une seule balle tirée par un terroriste sera contrée par un déluge de feu qui ne connaîtra aucune limite ».

« Nous saluons nos forces armées, les forces de sécurité intérieures et des douanes, qui payent le prix du sang dans leurs confrontations avec le terrorisme et toutes autres sortes de crimes. Un grand nombre d'entre eux sont tombés en martyrs et nous ont quittés pour un monde meilleur », a-t-il renchéri, avant d’ajouter: « Notre peuple, notre sécurité, notre État, les soupirs des pauvres et des malheureux sont notre responsabilité et notre fardeau. Que ces fardeaux soient tous portés avec la même sincérité et la même détermination. »

Saïed a par ailleurs souligné qu’«en aucun cas il ne devra être porté atteinte aux droits des femmes, qui ont besoin d'encore plus de soutien pour faire valoir leurs droits, notamment sur les plans économique et social, car les femmes peinent encore dans leurs maisons, leurs usines, leurs bureaux et leurs terres ! La dignité de la patrie va de pair avec la dignité égale de ses citoyennes et de ses citoyens ».

S’agissant des relations extérieures de la Tunisie, le président élu a déclaré: « Notre prolongement naturel concerne nos frères du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie et Libye), l'Afrique et les nationalistes arabes, ainsi que nos amis du nord de la Méditerranée et tous ceux qui partagent nos aspirations et nos espoirs partout dans le monde ».

Et Saïed de poursuivre: « La Tunisie restera fidèle à toutes les causes justes, à la tête desquelles trône la Cause de notre peuple en Palestine, dont les droits resteront pérennes. Car la Palestine n'est pas un lopin de terre inscrit dans les registres des biens immobiliers, mais demeurera à jamais gravée dans les âmes de tous les Tunisiens libres!».

« Cette position n'est pas dirigée contre les Juifs », a-t-il expliqué. « Nous les avons protégés en Tunisie lorsqu'ils étaient persécutés. C'est une position de principe contre l'Occupation et le racisme. Il est temps que toute l'humanité mette fin à cette injustice qui dure depuis plus d'un siècle. »

Et de conclure : « Les défis sont énormes et les responsabilités colossales, mais ce sont la volonté et la détermination de notre grand peuple à les relever et les surmonter qui permettront d’éliminer tous les obstacles. (…) La responsabilité première du chef de l'Etat est d’être toujours à la hauteur de ce que sa fonction symbolise, à savoir l’unité, l’indépendance et la continuité de l’Etat. Il se doit d’être le garant de la Constitution et d’être à égale distance de toutes les composantes du peuple tunisien ».

Jeudi dernier, l’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE) a officiellement annoncé que Saïed avait été élu président avec 72,71% des voix.

 

 

Yamna Salmi, Mourad Belhaj

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Tunisie, tunisie president, ARP, Kaïs Saïed

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]