Cameroun : L’opposant Maurice Kamto et une centaine d’opposants libérés

Bénéficiant d'une décision présidentielle.

 

L’opposant camerounais Maurice Kamto, détenu à la prison centrale de Yaoundé depuis le 28 janvier 2019, a été libéré samedi, en début d'après-midi..

Kamto fait partie d'une liste de 104 autres opposants concernés par une décision présidentielle émise vendredi et stipulant "l'abandon des poursuites judiciaires visant certains opposants".

Accusé entre autres de "rébellion" , d’"insurrection" et d’"outrage au Président de la République", Kamto a comparu samedi matin devant le tribunal militaire de la capitale, Yaoundé, qui a ensuite déclaré l'abandon des poursuites.

Le Président Paul Biya avait annoncé vendredi "l’arrêt des poursuites pendantes devant les tribunaux militaires, contre certains responsables et militants des partis politiques et notamment du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC)", dont Kamto est le président.

Principal opposant au chef de l’État Paul Biya, Maurice Kamto avait été arrêté, ainsi qu’environ 150 personnes, à la suite de manifestations pacifiques organisées dans plusieurs villes du Cameroun le 26 janvier 2019 pour dénoncer les résultats de la présidentielle donnant Biya pour vainqueur.

Mi-février, Kamto et plusieurs militants avaient été présentés pour la première fois devant le tribunal militaire de Yaoundé, où une information judiciaire pour "hostilité contre la patrie" et "insurrection", entre autres accusations, avait été ouverte à leur encontre.

Début mars, la communauté internationale (Union européenne, l’ONU et les États-Unis) s’était interrogée sur le bien-fondé de la procédure contre Maurice Kamto et ses partisans.

"Nous souhaitons que cette figure importante du Cameroun puisse être libérée", avait déclaré le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

 

Le président camerounais annule les poursuites judiciaires contre des leaders de l'opposition

Le président camerounais, Paul Biya, a annoncé vendredi soir l'arrêt des poursuites judiciaires contre "certains" responsables et militants de l'opposition, notamment du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) de l’opposant Maurice Kamto qui réclame la victoire de la dernière présidentielle.

Cette annonce a été faite par Biya dans une publication sur son compte twitter et relayée dans un communiqué de la présidence camerounaise.

Il s'agit de personnes arrêtées et détenues "pour des faits commis dans le cadre de la contestation des résultats de la récente élection présidentielle", précise le même communiqué.

La présidence indique, en outre, que cette décision a été motivée par la "volonté constante" de Paul Biya "de promouvoir un climat de paix, de fraternité et de concorde" entre tous les Camerounais.

Biya réaffirme, par ailleurs, sa détermination à poursuivre "sans relâche ses efforts dans la recherche des voies et des moyens d’une résolution pacifique des crises et différends".

Le président camerounais n'a, toutefois, pas précisé, si l’opposant Kamto détenu depuis janvier dernier est concerné par cette décision.

Maurice Kamto arrivé officiellement deuxième lors de l’élection présidentielle d’octobre 2018, mais qui continue de clamer sa victoire à la présidentielle, avait organisé des manifestations en janvier pour contester "la fraude électorale".

Kamto et ses partisans interpellés sont accusés de "rébellion", d’"insurrection", d’"hostilité contre la patrie", et d’"outrage au président de la République", Paul Biya, au pouvoir depuis 1982.

 

 

Peter Kum, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: Cameroun, cameroun justice, cameroun avocats, cameroun politique, cameroun opposition, MAurice Kamto, MRC, Paul Biya, Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]