Gouvernement d'entente nationale : Des drones émiratis ont visé l'aéroport de Mitiga

L'aéroport est suspendu depuis le début du mois.

 

Le gouvernement libyen d'entente nationale, reconnu par la communauté internationale, a annoncé que "des drones émiratis ont visé l'aéroport international Mitiga de Tripoli, suspendu depuis le début du mois.

C'est ce qui ressort d'un communiqué rendu public sur Facebook par le centre médiatique de l'opération "Volcan de la colère", lancée par le gouvernement d'entente nationale pour répondre à l'attaque de Haftar sur Tripoli.

Le communiqué ajoute: "les drones émiratis qui supportent le criminel de guerre (Haftar) ciblent l’aéroport international de Mitiga", sans préciser les conséquences de ces bombardements.

La même source considérait que le bombardement "constituait une tentative désespérée de Haftar de compenser ses pertes en s'attaquant à l'infrastructure et aux aéroports".

Alors que le gouvernement d'entente nationale accuse les Emirats arabes unis de soutenir l'assaut de Haftar sur Tripoli, Abu Dhabi a déjà nié ces accusations.

L'aéroport de Mitiga est le seul aéroport civil opérant actuellement dans la capitale libyenne. Lorsqu'il s'arrête, tous les vols sont acheminés vers l'aéroport de Misrata.

 

Le Drian : Réunion ministérielle sur la Libye à l'ONU la semaine prochaine

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré, mardi, qu'une réunion ministérielle sur la Libye se tiendra à l'ONU la semaine prochaine.

C'est ce qui ressort d'une conférence de presse conjointe avec son homologue égyptien, Samih Chokri, au Caire, dans le cadre d'une visite (d'une durée illimitée) de Le Drian en Égypte, pour discuter de dossiers régionaux et internationaux.

"Une réunion sur la Libye aura lieu la semaine prochaine en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, réunissant les ministres des Affaires étrangères des pays concernés par la crise libyenne", a déclaré le ministre.

Le ministre français a déclaré que la crise libyenne était une source de préoccupation en France et en Égypte, qualifiant la réunion d'urgente.

Depuis le 4 avril, les forces du général à la retraite Khalifa Haftar ont lancé une offensive visant à prendre le contrôle de la capitale Tripoli, contrôlée par le gouvernement d'entente nationale reconnu par la communauté internationale.

 

Forces du gouvernement d'entente: Les avions de Haftar bombardent des quartiers résidentiels de Tripoli

"Un avion appartenant à la milice du général à la retraite Khalifa Haftar a bombardé mardi plusieurs quartiers résidentiels de la capitale Tripoli", a annoncé mardi le gouvernement d'entente nationale.

C'est ce qui ressort d'un bref communiqué publié par le Centre des médias de l'opération "Volcan de la Colère" sur "Facebook".

Le communiqué n'a pas précisé les quartiers ciblés ni les pertes causées par les bombardements.

Plus tôt mardi, les avions de combat de Haftar ont pris pour cible le camp du "sept avril" dans la région de Sarraj au sud de Tripoli.

Depuis l'aube de mardi, Haftar a intensifié ses vols au-dessus de Azizia et de Zuwara, à l'ouest de Tripoli.

 

 

Walid Abdallah, Mona Saanouni

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Libye, Émirats Arabes Unis, Tripoli, Fayez al Sarraj, Khalifa Haftar, Aéroport de Mitiga, Mitiga, émirats arabes unis militaire

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]