Burundi : Deux morts dans un échange de tirs avec la police à Kayanza (nord)

A l’approche des élections générales de 2020, l’insécurité monte d’un cran dans le pays.

 

 

Deux personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’un échange de tirs entre des policiers et des hommes armés à Gahombo, dans la province de Kayanza (nord du Burundi), a annoncé vendredi la police burundaise.

"Des hommes armés non encore identifiés ont ouvert le feu sur des policiers sur la colline Mikoni dans la commune de Gahombo, les policiers ont riposté et deux agresseurs ont tété tués sur le champ", a précisé Jean Claude Ndizera, Commissaire communal de la police dans une déclaration à la radio burundaise, RTNB.

"Les victimes n’ont pas encore été identifiées", a-t-il ajouté.

Grièvement blessée, une autre personne qui était avec les assaillants a été arrêtée, a encore indiqué Jean Claude Ndizera.

A l’approche des élections générales de 2020, l’insécurité monte d’un cran dans le pays.

L’Administrateur communal de Mutaho, Denis Niyomuhanyi, dans la province de Gitega (centre) a été attaqué à son domicile par un groupe d’hommes armés dans la nuit de mercredi à jeudi.

La semaine dernière, des policiers ont tué deux hommes armés qui tentaient de les désarmer dans la commune de Gihanga à 25 km de Bujumbura vers l’ouest.

Depuis avril 2015, le Burundi est en situation de crise politique et sécuritaire depuis que le président Pierre Nkurunziza a décidé de briguer un 3ème mandat jugé illégal.

Les violences ont déjà fait plus d’un millier de morts et poussé plus de 340.0000 personnes à l’exil selon l’ONU et les ONG.

 

 

Jean Bosco, Nadia Chahed

 

 

 



Mots-clés: Burundi, pierre nkurunziza, Echange de tirs

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]