Cameroun : Les populations de l'Extrême-Nord revendiquent plus de protection contre Boko Haram

Une grande manifestation a été organisée à cet effet, mercredi, dans la sous-préfecture de Mokolo

 

Des centaines de personnes ont manifesté mercredi dans l'Extrême-Nord du Cameroun contre le "laxisme" de l’armée face aux terroristes du groupe nigérian, Boko Haram.

La sous-préfecture de Mokolo dans l’Extreme-Nord du Cameroun a été assiégée par des manifestants de plusieurs localités frontalières avec le Nigéria voisin, a appris Anadolu de sources sur place.

"Nous sommes sortis aujourd'hui pour crier notre mécontentement et dénoncer l'indifférence et le mutisme de l'armée", a déclaré à Anadolu Mafa Jean, un des manifestant Mafa Jean.

"Les populations des villages frontaliers avec le Nigeria, sont ciblées au quotidien par les terroristes de Boko Haram. Nous sommes en pleine saison agricole mais nous avons peur d’aller aux champs. Boko Haram nous attaque partout, il nous pille au quotidien. Nous avons droit à la protection de l’armée comme l’avait promis le ministre de la Défense lors de sa récente visite ici dans l’Extrême-Nord", dénonce Inna Abba, un autre manifestant.

Des manifestants ont ensuite rencontré le sous-préfet du département du Mayo Tsanaga (Mokolo) qui doit transmettre leurs doléances au président camerounais, Paul Biya.

" Il est vrai que les attaques de Boko Haram se sont intensifiées durant les derniers jours dans notre département. J’ai pris note de cette manifestation. Je vais au plus vite saisir Yaoundé pour qu’on trouve une mesure sécuritaire urgente", a indiqué à Anadolu le sous-préfet du Mayo Tsanaga, Djoboina Jean Daniel.

D’aprés le ministère de la Défense, une vingtaine d’attaques de Boko Haram ont été enregistrées dans l’Extrême-Nord durant les deux derniers mois.

En juin dernier, au moins 30 personnes (civiles et militaires) ont été tuées lors d’une incursion de Boko Haram à Darak – une île camerounaise située à proximité du lac Tchad dans la région de l’Extrême-Nord.

Depuis 2015, les pays de la région du Lac Tchad luttent contre Boko Haram au sein de la Force Mixte Multinationale engagée dans la région du lac Tchad avec l’aide de comités de vigilance composés de citoyens locaux.




 

 

Peter Kum, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Cameroun, Boko Haram, Mokolo

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]