Soudan : Les forces de sécurité dispersent les protestations à Khartoum par du gaz lacrymogène

Le lendemain de la reprise des négociations directes entre le Conseil militaire transitionnel et les Forces de la Liberté et du Changement

 

Les forces de sécurité soudanaises ont dispersé, jeudi, des protestations dans la capitale Khartoum appelant au transfert du pouvoir aux civils.

Les unités sécuritaires ont eu recours aux tirs de balles dans l’air et au gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

Des témoins oculaires ont indiqué que des centaines de Soudanais ont participé aux manifestations dans plusieurs quartiers de la capitale Khartoum, dont Jabrat al-Sahafa (sud) et Beri (est) ainsi que d’autres quartiers de la ville d’Omdourman, dans l’ouest de la capitale.

Les mêmes sources ont souligné que les unités sécuritaires ont tiré des balles dans l’air et ont eu recours au gaz lacrymogène pour disperser les protestataires.

Pour sa part, le Rassemblement des professionnels soudanais a indiqué sur Facebook qu’une manifestation de protestation a été organisée par la coordination des cadres médicaux de l’hôpital de la ville d’al-Abyad.

Le Rassemblement a également souligné que le Comité des enseignants a protesté dans la capitale Khartoum.

Plus tôt dans la journée du jeudi, des milliers d’étudiants soudanais ont manifesté dans les villes d’Al-Qadarif (est), de Madani (centre) et de Sannar (sud), revendiquant le transfert du pouvoir aux civils et la nécessité de reporter l’année scolaire jusqu’au rétablissement de la situation sécuritaire dans le pays.

Les Forces de la Liberté et du Changement ont annoncé, au début de juillet courant, le programme des manifestations prévues dans la capitale Khartoum et dans les autres provinces.

Ces manifestations sont organisées le lendemain de la reprise des négociations entre le Conseil militaire transitionnel et les Forces de la Liberté et du Changement, qui dirigent le mouvement populaire.

Les négociations, tenues pour la première fois depuis la dispersion du sit-in de Khartoum le 3 juin dernier, ont porté sur la direction de la phase transitionnelle.

Les concertations directes entre les deux parties avaient échoué, en mai dernier. Elles se sont échangées les accusations sur la volonté de dominer les structures du pouvoir relatives à la phase transitionnelle.

Le Conseil militaire a exprimé, à plusieurs reprises, son intention de transférer le pouvoir aux civils. Cependant, les Forces du Changement ont des craintes quant à la possibilité de prise de contrôle du pouvoir par l’armée, comme était le cas dans d’autres pays arabes.

Depuis la destitution d’Omar al-Béchir de la présidence du Soudan, le 11 avril dernier, à la suite de protestations populaires déclenchées vers la fin de l’année dernière, les événements dans le pays se sont accélérés autour d’un conflit pour la prise du pouvoir.

 

 

 

Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Soudan, Oumdourman

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]