RDC/Ebola : l'épidémie constitue une urgence sanitaire régionale mais pas mondiale (OMS)

Publié par Pascal Mulegwa le . Publié dans Actualité Afrique

Le Comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a tenu vendredi à sa troisième réunion sur l'épidémie d'Ebola, sévissant actuellement en RDC.




L'épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola qui frappe les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis le 1er août 2018, ne constitue pas une urgence sanitaire mondiale, mais régionale, a estimé l'OMS vendredi.

Ce verdict a été rendu par le Comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au terme d'une réunion tenue vendredi à Genève, en Suisse, pour statuer sur l'actuelle épidémie d'Ebola en RDC.

"Après de longs débats, le comité a considéré que les critères pour déclarer une urgence de santé publique de portée internationale n’étaient pas remplis. Le Comité a considéré que toutes les mesures de santé publique et recommandations nécessaires pour mettre fin à l’épidémie étaient déjà mises en œuvre par l’OMS et les pays touchés", précise le communiqué final de la réunion.

L'OMS a, toutefois, noté que les obstacles dans la riposte restent nombreux, rendant difficile l’éradication du virus.

La réunion de vendredi faisait suite à l'apparition de cas d'Ebola cette semaine en Ouganda, pays frontalier à la RDC, où la maladie a déjà fait deux morts.

Cinq contacts à "haut risque" et un cas confirmé ont été rapatriés en RDC pour y recevoir des soins appropriés.

En RDC, l'épidémie a déjà fait 1420 morts sur un total de 2100 cas.

En dépit des efforts déployés, la RDC peine à endiguer l'épidémie, à cause notamment de l'insécurités prévalant dans les régions touchées et de l'hostilité de la population vis-à-vis du personnel soignant.

 



Christine Tshibuyi, Pascal Mulegwa, Nadia Chahed

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer