La Côte d’Ivoire et le Portugal signent 4 accords de coopération

Publié par Lassaad Ben Ahmed le . Publié dans Actualité Afrique

A l’occasion de la visite d’Etat qu’effectue le président du Portugal Marcelo Rebelo de Sousa en Côte d’Ivoire (12-14 juin).



La Côte d'Ivoire et le Portugal ont signé, jeudi à Abidjan, quatre (04) accords de coopération, à l’occasion de la visite d’Etat qu’effectue le président du Portugal Marcelo Rebelo de Sousa en Côte d’Ivoire (12-14 juin).

Le premier accord porte sur la promotion et la protection réciproques des investissements. Il a été paraphé par Eurico Bulhaute Dias, secrétaire d'Etat portugais pour l'internationalisation et Marcel Amon Tanoh, ministre des Affaires étrangères de Côte d'Ivoire.

Le second accord est un protocole de coopération dans le domaine de l’assainissement et de la valorisation des déchets solides. Il a été signé par Anne Desiré Oloto, ministre ivoirien de l’Assainissement et de la salubrité et Eurico Brilhant Dias, secrétaire d’Etat pour l’internationalisation.

Le troisième accord est un protocole de coopération dans le domaine de la formation Touristique.

Il a été signé par Siandou Fofana, ministre ivoirien du tourisme et des loisirs et Brilhant Dias, secrétaire d’Etat portugais pour l’internationalisation.

Enfin, le quatrième accord, est un protocole de coopération dans le domaine de la formation professionnelle. Il a été paraphé par Vitor sereno ambassadeur du Portugal en Côte d’ivoire et louis Gomi, directeur général chargé des relations bilatérales.

Les différents documents ont été signés suite à un entretien entre le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue portugais Marcelo Rebelo de Sousa au palais de la présidence à Abidjan.

Lequel entretien a porté sur le renforcement de la coopération bilatérale en mettant l’accent sur les questions économiques et commerciales.

Au terme de cet entretien le président Alassane Ouattara a affirmé, lors d’un point de presse conjoint, que la discussion a porté «sur l’éducation et les questions liées au domaine de la défense et de la coopération en matière maritime dans le golfe de Guinée, ainsi que la lutte contre la migration irrégulière ».

«Au plan politique, nous nous sommes accordés à continuer de renforcer notre coopération au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies», a indiqué Alassane Ouattara.

Marcelo Rebelo de Sousa a, pour sa part, salué la qualité exceptionnelle des relations diplomatiques entre la Côte d'Ivoire et le Portugal et la visite en septembre 2017 du président Ouattara au Portugal.

« En deux ans, nous avons fait un pas important qui concerne le renforcement des relations entre la Côte d’ivoire et le Portugal, à tous les niveaux. Aussi bien au niveau bilatéral que multilatéral », a affirmé Marcelo Rebelo de Sousa.

« Le Portugal a signé avec la Côte d’Ivoire l’unique accord militaire qui n’engage aucun pays de langue portugaise. En ce qui concerne l’éducation et la langue, la présence du portugais en Côte d’Ivoire doit pouvoir se développer assez rapidement. Au niveau des relations sociales et touristiques, au plan économique et financier nous allons encourager l’investissement d’hommes d’affaires ivoiriens au Portugal et d’hommes d’affaire portugais en Côte d’Ivoire», a conclu de Sousa.

Pour rappel, cette visite d’Etat fait suite à celle effectuée en 2017 par le président ivoirien Alassane Ouattara au Portugal.

Pendant cette visite, les deux pays avaient signé cinq accords de coopération portant sur les activités rémunérées des membres de la famille des personnels diplomatiques et consulaires, la coopération culturelle, la coopération technique en matière de pêche maritime et d’aquaculture, la salubrité de la ville d’Abidjan.

Selon le programme de visite de 72 heures du président Portugais, transmis par le service communication du ministère des Affaires étrangères, après le palais présidentiel, Marcelo Rebelo de Sousa se rendra à l’Assemblée nationale où il prononcera un discours.

 

 

 

Fulbert Yao, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer