Le Conseil de sécurité de l’ONU en visite au Mali et au Burkina Faso

Pour se pencher sur la "situation préoccupante dans la région du Sahel".

Le Conseil de sécurité de l'ONU se rendra cette semaine au Mali et au Burkina Faso pour se pencher sur la "situation préoccupante dans la région du Sahel", a rapporté jeudi la radio onusienne au Mali, Mikado FM, précisant qu'il s'agit de la 4e visite du Conseil de sécurité au Mali depuis 2014.

Les membres du Conseil de Sécurité arriveront vendredi à Bamako, et rencontreront les dirigeants maliens, les parties prenantes au processus de paix, la société civile avant de se rendre à Ouagadougou dimanche, indique la même source.

Cette visite précède de quelques semaines le renouvellement du mandat de la mission de maintien de paix du Mali, qui a lieu chaque année en Juin. L’occasion pour les membres du Conseil d’établir leur rapport et conclusions avant une réunion de haut niveau prévue le 29 mars à New York, note encore la radio onusienne.

La question du G5 Sahel sera au coeur des débats, particulièrement la position de la France qui pourrait mettre sur la table la question d’un financement direct du G5 Sahel, ajoute la même source, soulignant que les États-Unis, principal bailleur des Nations Unies, pourraient, toutefois, s'y opposer, dans un contexte où l’administration Trump a déjà fortement réduit les fonds alloués aux opérations de maintien de paix en Afrique.


 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]