ONU : Plus de 70 millions de déplacés et de réfugiés dans le monde

Le poids le plus important est endossé par les pays en développement.

 

Le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé que: " le nombre de personnes déracinés a atteint un niveau record en 2018, en atteignant 70,8 millions de personnes."

Dans le rapport du HCR, il a été souligné qu'un nouveau record du niveau de déplacements de populations à travers le monde, en raison des guerres, conflits et persécutions, a été battu l'an dernier.

Selon le rapport, le nombre de personnes déracinées a progressé de 2,3 millions en 2018 par rapport à l'année précédente, comptant ainsi au total 70,8 millions de personnes ayant été forcées de fuir son foyer. Les enfants représentent la moitié de ce chiffre.

 

Le réel chiffre est plus bien supérieur

Cependant, le rapport invite à être prudent à l'égard des chiffres, soulignant que le nombre de personnes ayant quitter le Venezuela au cours des dernières années à cause de la crise économique et politique, s'élève à 4 millions mais que seulement une partie de ce chiffre a été inclue aux 70,8 millions.

Le rapport précise que le chiffre annoncé représente le double du nombre de personnes déracinées il y a 20 ans.

Chaque jour, 37 milles personnes sont forcées de fuir leur foyer, indique le HCR.

 

La Syrie en tête

La majorité des réfugiés et déplacés proviennent des pays suivants: Syrie, l'Afghanistan, Soudan du Sud, Myanmar et Somalie.

La Syrie, avec 6,7 millions de personnes, est le pays dans lequel les civils sont le plus déplacés, suivie de l'Afghanistan avec 2,7 millions.

La Turquie apparait comme étant le pays accueillant plus de la moitié des réfugiés Syriens.

Le rapport statistique annuel sur les Tendances mondiales livre également l'information selon laquelle 675 milles Syriens, dont 615 milles officiellement et 60 milles non-officiellement, sont inscrits dans les écoles et centres éducatifs en Turquie.

 

Le poids est endossé par les pays en développement

Par ailleurs, le rapport mentionne que le poids le plus important des déplacés et des réfugiés est endossé par les pays en développement, précisant que les pays les plus pauvres accueillent un tiers des réfugiés du monde.

Lors d'une conférence de presse, le Haut Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a invité les pays occidentaux à abandonner leurs politiques populistes et à éviter de créer des polémiques au sujet des réfugiés et immigrés.

Grandi a affirmé que les tendances mondiales de réfugiés et immigrés vont dans la mauvaise direction.

"De nouveaux chiffres viennent s'ajouter aux anciens, de nouveaux conflits créent de nouveaux réfugiés, de nouvelles situations voient le jour. Les anciens conflits n'arrivent pas à aboutir à une solution", a-t-il estimé.

 

 

 

Bayram Altuğ, Ayşe Betül Gedikoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]