Myanmar : Des centaines de filles vendues en Chine comme épouses

Myanmar : Des centaines de filles vendues en Chine comme épouses

Des centaines de jeunes femmes du Myanmar sont victimes de traite et d'esclavage sexuel chaque année à destination de la Chine, selon HRW.

 

Une organisation non-gouvernementale (ONG) de défense des droits de l'homme a demandé jeudi aux gouvernements du Myanmar et de la Chine d'accorder plus d'attention à la traite transfrontalière de centaines de jeunes femmes du Myanmar.

Dans un rapport récemment publié "Donne-nous un bébé et nous te laisserons partir": Human Rights Watch (HRW) a décrit en détail le trafic de "jeunes mariées" de l'État Kachin dans le nord du Myanmar, à la Chine, et l'esclavage sexuel de ces filles en Chine.

Parmi les 37 survivantes qui ont pu être interrogées par HRW pour le rapport, une femme de l'ethnie Kachin rapporte qu'elle n'avait que 16 ans lorsqu'elle a été victime de traite par sa belle-sœur vers une famille chinoise.

Elle a été violée à plusieurs reprises tandis que la famille qui l'a achetée l'a gardée dans une pièce fermée à clé pendant près de deux mois.

Deux mois plus tard, elle a été traînée hors de la pièce et informée qu'elle était maintenant fiancée à l'homme chinois qui l'avait violée pendant sa détention d'un mois.

"Le père du Chinois a ensuite déclaré: "Voici ton mari. Vous êtes maintenant un couple marié"," selon le rapport de l'ONG.

Le rapport cite des survivantes de la traite qui ont rapporté que des personnes de confiance leur promettaient un emploi en Chine, mais les vendaient à des familles pour une somme équivalant à entre 3 000 et 13 000 dollars.

Il est courant que les femmes soient enfermées dans une pièce et violées pour les faire tomber enceintes, est-il précisé dans le rapport.

"Les autorités chinoises et du Myanmar regardent ailleurs tandis que des trafiquants sans scrupules vendent des femmes et des filles de Kachin pour être mises en captivité et subir des abus innommables", a déclaré Heather Barr, Co-directrice de HRW pour les Droits des Femmes.

Elle a ajouté que la politique de la Chine, désormais abolie, vis-à-vis de l'enfant unique, créait un déséquilibre entre les sexes dans le pays, qui compte désormais 30 à 40 millions de "femmes manquantes".

"Certaines familles font face au manque de femmes en âge de se marier en achetant des femmes ou des filles par la traite", toujours selon le même rapport.

HRW a déclaré qu'il était difficile d'estimer le nombre de femmes et de filles victimes de la traite en tant qu'épouses en Chine. Selon le gouvernement du Myanmar, environ 226 cas ont été signalés en 2017, le nombre réel étant beaucoup plus élevé.

L'organisation non gouvernementale de défense des droits de l'homme a exhorté les gouvernements de Chine et du Myanmar, ainsi que certaines organisations ethniques rebelles tels que la "Kachin Independence Organization", à faire davantage pour prévenir la traite, retrouver et aider les victimes, et poursuivre les trafiquants.

 

 

 

Kyaw Ye Lynn, Ahmet Salih Alacacı, Burcu Arik, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 

Angelina Jolie appelle le Myanmar à cesser de persécuter les Rohingyas

Le Saoudien Mohammed bin Salman défend l'utilisation par la Chine de camps de concentration pour les Musulmans lors de sa visite à Pékin

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]