Erdogan: Ankara, Moscou et Téhéran poursuivront le dialogue tripartite sur la Syrie

Le président turc a mis l'accent sur le besoin de la mise en place rapide du Comité de Constitution en Syrie.

 

Photographie : Réunion tripartie entre les présidents russe, turc et iranien, à Sotchi, en Russie, le jeudi 14 février 2019
Murat Çetinmühürdar, Service présidentiel de presse de Turquie, et Sefa Karacan - Agence Anadolu

 

 

 

La Turquie, la Russie et l'Iran sont convenus de poursuivre le dialogue tripartite afin de résoudre le différend syrien, a déclaré le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef de l'État turc participe au 4ème sommet tripartite, avec ses homologues russe, Vladimir Poutine, et iranien, Hassan Rohani, jeudi à Sotchi.

Après une réunion de plus d'une heure, les trois présidents ont animé un point de presse conjoint.

Le président turc a déclaré que les trois pays garants du processus d'Astana "sont convenus de poursuivre le dialogue tripartite et leurs efforts en vue de résoudre le différend syrien suivant la résolution 2254 des Nations unies (ONU)".

Ainsi, Erdogan a insisté qu'ils continueront à assumer leur responsabilité découlant du consensus sur Idleb.

"Nous avons confirmé, avec mes homologues russe et iranien, le besoin de protéger la zone de désescalade à Idleb, et de lutter ensemble contre les actes de provocation", a-t-il ajouté.

Le président turc a souligné qu'ils ne souhaitent aucune nouvelle crise ou tragédie humanitaire à Idleb ou ailleurs dans le pays.

Il a également noté qu'ils souhaitent "la mise en place rapide d'un Comité [constitutionnel syrien] équilibré et notable, en coordination avec l'ONU".

Erdogan a aussi fait remarquer que "le retrait américain de Syrie doit être réalisé sans créer un vide autoritaire que pourraient saisir le PYD, le YPG ou Daech".

Ainsi, il a réitéré qu'Ankara "est préoccupée par l'intégrité territoriale de la Syrie".

"Les terroristes doivent se retirer de Manbij et Idleb ne doit pas devenir un terrain de jeu pour eux, a-t-il insisté. Le peuple syrien est le propriétaire de ces territoires."

Le président a conclu en appelant la communauté internationale à soutenir les efforts de la Turquie pour les réfugiés syriens qu'elle accueille, ainsi que pour la reconstruction de la Syrie.

Avant de terminer, Erdogan a annoncé que le cinquième sommet tripartite se tiendra en Turquie.



 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]