Le Conseil turcique soutient l'opération Source de Paix en Syrie

Le Conseil estime que l'opération contribuera aux efforts déployés pour assurer l'intégrité territoriale de la Syrie.

 

Photographie : Le mardi 15 octobre 2019, le sommet du Conseil turcique est organisé sous l'égide du Président d'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, avec la participation des Présidents turc, Recep Tayyip Erdogan, l'ancien président kazakh, et président d'honneur du conseil, Noursoultan Nazarbayev, kirghize, Sooronbay Jeenbekov et ouzbek, Shavkat Mirziyoyev, du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, et du vice-Premier ministre turkmène, Purli Agamuradov.

Mustafa Kamacı / Agence Anadolu
Murat Çetinmühürdar /Service présidentiel de Presse de Turquie / Agence Anadolu

 

 

Le Conseil turcique a exprimé son soutien à l'opération Source de Paix en Syrie.

Le 7ème Sommet des leaders du Conseil de coopération des États turcophones (Conseil turcique) s'est tenu mardi à Bakou.

Une déclaration conjointe a été diffusée au terme du sommet.

Dans cette déclaration, les leaders ont exprimé leur soutien à l'opération Source de Paix en cours en Syrie.

"Le Conseil turcique estime que l'opération Source de Paix contribuera à la lutte antiterroriste, aux efforts visant à assurer l'intégrité territoriale de la Syrie, à libérer les Syriens de l'oppression des terroristes, à permettre aux réfugiés syriens de retourner à leur pays de manière sécurisée et volontaire", lit-on dans la déclaration.

Le sommet a été organisé sous l'égide du Président d'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, avec la participation des Présidents turc, Recep Tayyip Erdogan, l'ancien président kazakh, et président d'honneur du conseil, Noursoultan Nazarbayev, kirghize, Sooronbay Jeenbekov et ouzbek, Shavkat Mirziyoyev.

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban a aussi participé à la réunion en tant que membre observateur, de même que le vice-Premier ministre turkmène, Purli Agamuradov. Le Turkménistan participe aux activités sans adhérer le Conseil.

 

Le Conseil turcique ou le Conseil des pays turcophones

Le secrétariat général du Conseil turcique est à Istanbul, en Turquie.

Les pays membres sont l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan et la Turquie.

Le Turkménistan et l'Ouzbékistan, les deux États turcs restants, ne sont pas actuellement membres officiels du conseil en raison de leur position neutre. Cependant, ils sont de futurs membres du conseil. L'Ouzbékistan a annoncé son intention de devenir membre du Conseil le 30 avril 2018 et a officiellement demandé à devenir membre le 12 septembre 2019.

Depuis la fin de 2018, la Hongrie est observateur du Conseil turcique et pourrait bientôt demander à devenir membre à part entière.

 

Opération Source de Paix

L'Armée turque a lancé, conjointement avec l'Armée nationale syrienne, le 9 octobre, l'opération Source de Paix à l'est de l'Euphrate, contre les organisations terroristes YPG/PKK et Daech, dans l'objectif d'éliminer le corridor de terrorisme établi près des frontières sud de la Turquie, et de rétablir la paix et le calme dans la région.

"Nous assurerons le retour des réfugiés syriens chez eux, grâce à la zone sécurisée que nous créerons, avait affirmé Erdogan. Nous défendrons l'intégrité territoriale de la Syrie et libérerons les habitants de la région des griffes du terrorisme."

Le ministère turc de la Défense nationale avait insisté, précédemment, que "les civils, les innocents, les monuments historiques, culturels et religieux, et l'environnement sont intouchables".

En revanche, les terroristes du YPG/PKK tirent sur les zones d'habitation civile situées près de la frontière en Turquie, depuis le territoire syrien. Ils ont ainsi tué plusieurs civils, dont un nourrisson de neuf mois.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Ruslan Rehimov, Ümit Dönmez, Nur Asena GÜLSOY

 

 

 



Mots-clés: Turquie, Syrie, Kazakhstan, turquie kazakhstan, Azerbaïdjan, turquie azerbaidjan, Hongrie, Turkmenistan, Ouzbékistan, turquie ouzbékistan, azerbaidjan turquie, Kirghizistan, turquie kirghizistan, hongrie turquie, turquie hongrie, Conseil Turcique

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]