Un sénateur australien blâme les immigrants pour des attaques de mosquées

Un sénateur australien blâme les immigrants pour les attaques de mosquées

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Océanie & Pacifique

Le Premier ministre australien qualifie de «dégoûtantes» les propos de Fraser Anning.

 

Le sénateur australien Fraser Anning a accusé la politique d'immigration de la Nouvelle-Zélande d'être responsable des attaques terroristes de vendredi contre deux mosquées qui ont coûté la vie à 49 personnes et fait des dizaines de blessés.

Appelant l'attaque de la "vigilance violente" plutôt qu'une attaque terroriste, la déclaration d'Anning indique que l'attaque "met en évidence la peur croissante, au sein de notre communauté, en Australie et en Nouvelle-Zélande, de la présence croissante des musulmans".

Le sénateur indépendant a déclaré que le terrorisme d'extrême droite et les lois sur les armes à feu ou la montée du racisme constituaient un "cliché absurde", a ajouté: "La véritable cause de l'effusion de sang dans les rues de la Nouvelle-Zélande est aujourd'hui le programme d'immigration qui a lieu."

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, n'a pas tardé à condamner ses propos de "dégoûtants".

"Les propos du sénateur Fraser Anning accusant l'immigration des attaques meurtrières d'un terroriste d'extrême droite en Nouvelle-Zélande sont dégoûtants", a déclaré Morrison sur Twitter, ajoutant:

"Ces points de vue n'ont pas leur place en Australie, sans parler du Parlement australien".

Un suspect de la double fusillade mortelle est un citoyen australien, a déclaré Morrison plus tôt.

 

 

Vakkas Doğantekin, Sıdrah Gufran Roghay, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer