200 soldats américains vont rester en Syrie après le retrait : Maison Blanche

200 soldats américains vont rester en Syrie après le retrait : Maison Blanche

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Moyen-Orient

«Un petit groupe de maintien de la paix restera en Syrie pendant un certain temps», a déclaré la porte-parole Sarah Sanders.

 

Les États-Unis maintiendront environ 200 soldats en Syrie pendant un temps indéterminé à la suite du retrait prévu des forces américaines, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

«Un petit groupe de maintien de la paix d’environ 200 personnes restera en Syrie pendant un certain temps», a déclaré la porte-parole Sarah Sanders dans un bref communiqué.

Cette annonce fait suite à la décision brutale prise par le président Donald Trump en décembre dernier de retirer toutes les troupes américaines du pays déchiré par la guerre, où les forces internationales s’efforçaient de vaincre le groupe terroriste Daech.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président américain Donald Trump ont discuté jeudi du retrait prévu des troupes américaines de la Syrie.

Les deux dirigeants ont convenu que le retrait des troupes américaines de Syrie devrait être effectué dans le respect des intérêts communs, soulignant la nécessité de soutenir le processus politique dans le pays déchiré par la guerre, selon des sources présidentielles turques.

Ils ont également réitéré la détermination de leurs pays à lutter contre toutes les formes de terrorisme.

Trump er Erdogan ont également convenu de renforcer les relations économiques américano-turques en se fixant un objectif d'échanges bilatéraux de 75 milliards de dollars.

La Maison Blanche a déclaré séparément dans un communiqué qu'Erdogan et Trump avaient convenu de continuer à coordonner la création d'une zone de sécurité potentielle dans le nord de la Syrie.

Il a également été précisé que le secrétaire à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, et le président des chefs d'état-major, Joseph Dunford, accueilleraient leurs homologues turcs dans la semaine pour de nouvelles discussions.

La Syrie commence tout juste à émerger d'un conflit dévastateur qui a éclaté au début de 2011 dans le contexte des "Printemps arabes".

 

 

Ahmet Salih Alacacı, Michael Hernandez George Albert Bernard, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer