Egypte : exécution de 9 condamnés pour l'assassinat en 2015 du Procureur général

Les peines de mort ont été infligées malgré les appels lancés par les organisations internationales de défense des droits humains.

Les autorités égyptiennes ont exécuté mercredi neuf jeunes condamnés pour l'assassinat du Procureur général du pays en 2015, selon les médias locaux.

La peine de mort a été appliquée malgré les appels lancés par les organisations internationales de défense des droits humains - y compris Amnesty International - pour en arrêter l'exécution.

En novembre dernier, la Cour de cassation, la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire en Égypte, a confirmé la peine de mort prononcée à l’encontre des neuf individus après leur condamnation pour le meurtre Hisham Barakat dans un attentat à la voiture piégée à l’est du Caire.

Le fils de Mohamed Taha Wahdan, dirigeant de haut rang des Frères musulmans, figurait parmi les condamnés à mort.

Barakat est le plus haut responsable égyptien à avoir été tué dans une attaque armée depuis 2013.

Les autorités égyptiennes n'ont pas encore confirmé les exécutions.

En février, les autorités égyptiennes ont exécuté six condamnés dans deux affaires relatives aux meurtres du fils d'un juge et d'un officier de police supérieur.

L'Egypte est dans la tourmente depuis l’éviction de Mohamed Morsi, premier président librement élu du pays, par un putsch militaire, en 2013.

 

Mahmoud Barakat, Hafawa Rebhi

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]