ONU : 2 victimes sur 3 au Yémen sont mortes dans des raids aériens

Nous sommes inquiets concernant les rapports faisant état de l’utilisation de bombes à fragmentation contre les civils au Yémen, a déclaré l'adjoint du porte-parole du SG de l’ONU.

Les Nations Unies ont annoncé, vendredi, que les deux-tiers des victimes du conflit yéménite ont été tués dans des raids aériens.

Plus de 3000 personnes ont été tuées et près de 6000 autres ont été blessées depuis le début de la guerre au Yémen, en mars 2015, selon le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH).

Le porte-parole adjoint du secrétaire général de l'ONU, Farhan Haq, a déclaré, vendredi, que son organisation possède «des rapports inquiétants sur l’utilisation de bombes à fragmentation lors des raids aériens», indiquant qu’une enquête est en cours à ce sujet.

Haq a ajouté que le nombre de victimes civiles ne cesse de croître, d’après les chiffres du HCDH. «Ainsi, 150 personnes ont été tuées et plus de 200 autres blessées? en février dernier», a-t-il rapporté.

Toujours selon le HCDH, il y a eu 3081 morts et 5733 blessées, depuis le début du conflit en mars 2015, sans dénombrer les pertes parmi les combattants des deux camps.

 

Mohammed Tarek & S.H Ben Mustapha & Nadia Akari

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Yemen, guerre yemen, ONU actualité, ONU, bombe, bombe fragmentation, Sanaa

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]