«Les troupes américaines quitteront l'Irak si le gouvernement de Bagdad le demande»

Publié par Mona Saanouni le . Publié dans Actualité Moyen-Orient

L'ambassade américaine à Bagdad a nié l'existence de mouvements militaires des troupes de son pays en Irak.

Les États-Unis ont indiqué que ses troupes quitteront l'Irak si le gouvernement de Bagdad le demande, en niant l'existence de mouvements militaires dans ce pays.

C'est ce qui ressort des déclarations du chargé d'affaires de l'ambassade de Washington à Bagdad, Joey Hood, mardi.

"Nos troupes et celles de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) quitteront l'Irak si le gouvernement irakien le demande", a déclaré Hood en affirmant que la présence des troupes américaines fait suite à la demande du gouvernement local.

"Il n'y a pas de base américaine en Irak, mais plutôt des instructeurs et des conseillers", a-t-il poursuivi.

Hood a indiqué que la moyenne de la présence des troupes est de 5 200 soldats par semaine, notant que "ce nombre est variable et non fixe, et ils sont avec les forces irakiennes".

Il a estimé que "les forces sécuritaires irakiennes ne sont pas encore prêtes pour maintenir la sécurité, que par l'aide des forces étrangères".

Hood a par ailleurs nié l'existence de mouvements militaires américains en Irak, soulignant "qu'il y a une désinformation délibérée prétendant la présence de mouvements militaires américains et le déploiement de milliers de soldats".

Il a souligné que "la plupart des images publiées datent de 2006 et d’autres années, et que toutes ces informations sont infondées".

 

 

Ibrahim Salah, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer