Les YPG / PKK enlèvent des civils dans le nord-est de la Syrie (ONG)

Les YPG / PKK enlèvent des civils dans le nord-est de la Syrie (ONG)

Le groupe terroriste recrute également de force des enfants soldats, affirme le Réseau syrien pour les Droits de l'Homme, basé au Royaume-Uni.

 

Un observateur des droits de l'homme a rapporté lundi que les terroristes du YPG / PKK avaient enlevé plus de 100 personnes dans le nord-est de la Syrie pour "des raisons de sécurité".

Selon le Réseau syrien pour les droits de l'homme (SNHR) basé au Royaume-Uni, les YPG / PKK ont enlevé 107 personnes - y compris des femmes et des enfants - de zones contrôlées par l'opposition et de régions que le groupe a récemment occupées sous prétexte de lutter contre le Organisation terroriste Daech.

Le SNHR a ensuite rapporté que les YPG / PKK enlevaient des habitants de la banlieue de la ville syrienne de Raqqa - autrefois considérée comme une forteresse de Daesh - et de la ville voisine de Manbij, près de la frontière turco-syrienne.

L'organisation terroriste YPG / PKK a également recruté de force des enfants soldats, a ajouté le groupe de défense des droits. Le cas le plus récent a été enregistré en décembre dernier, lorsqu'il a recruté de force quatre mineurs de moins de 17 ans.

Dans le même temps, la communauté internationale a continué de mettre en garde contre les violations des droits de l’homme perpétrées par les YPG / PKK, qui occupent actuellement environ 28% du territoire syrien.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Esref Musa, Burak Karacaoglu, Maımaıtımıng Yılıxıatı, Adam Moro, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]