Les rassemblements à Gaza se poursuivent pour un 47e vendredi consécutif

Les rassemblements à Gaza se poursuivent pour un 47e vendredi consécutif

Les manifestants exigent la fin de l'embargo israélien qui a amené Gaza au bord de la catastrophe humanitaire.

 

Pour la 47e semaine consécutive, les Palestiniens se sont rassemblés vendredi dans la zone tampon Gaza-Israël pour prendre part aux rassemblements en cours contre l'occupation israélienne qui dure depuis plusieurs décennies.

Dans une déclaration, l’Autorité nationale de Gaza pour la rupture du siège (NABS) a exhorté la population de Gaza à participer à la manifestation de vendredi, organisée sous le slogan «Gaza ne peut pas être brisée».

"L'occupation israélienne continue de nous provoquer en déployant des tireurs d'élite et des troupes armées d'armes meurtrières le long de la zone tampon", a souligné la NABS dans un communiqué publié vendredi.

Le porte-parole de l'armée israélienne, Avichai Adraee, a pour sa part averti les manifestants palestiniens de ne pas s'approcher de la zone tampon.

"Pour votre propre sécurité", a-t-il tweeté, "restez à l'écart de la zone de sécurité spéciale."

Depuis que les Palestiniens à Gaza ont commencé à organiser "La Marche du retour" en mars dernier, plus de 250 manifestants ont été tués et des milliers d'autres blessés par les tirs de l'armée israélienne.

Les manifestants revendiquent le droit des réfugiés palestiniens de rentrer chez eux dans la Palestine historique d'où ils ont été chassés depuis 1948 pour faire place au nouvel État d'Israël.

Ils demandent également la levée du blocus imposé par Israël depuis 12 ans à la Bande de Gaza, qui a dévasté l’économie de l’enclave côtière et privé ses deux millions d’habitants de nombreux produits de première nécessité.

 

 

Mohamed Majed, Adam Moro, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]