186 Palestiniens tués par l’armée israélienne depuis octobre

Publié par Qays Abu Samra & Abderraouf Arnaout le . Publié dans Actualité Moyen-Orient

De plus, 15645 Palestiniens ont été blessés selon le Croissant rouge palestinien.

AA / Ramallah (Cisjordanie occupée) / Qays Abu Samra – Abderraouf Arnaout

Depuis le début du « soulèvement populaire » au mois d’octobre dernier, 186 Palestiniens ont été tués et 15645 blessés par les balles de l’armée israélienne en Cisjordanie, selon des données officielles palestiniennes et israéliennes.

Il ressort d’un communiqué rendu public par l’association du Croissant rouge palestinien, et dont Anadolu a eu copie, que « 186 Palestiniens ont été tués depuis le début du mois d’octobre dernier, dont 41 dès le début de l’année 2016 ».

« Parmi les 186 personnes tuées, 41 sont originaires de la ville de Jérusalem, 53 sont issus de la ville d’Hébron (Sud de la Cisjordanie), 20 de Ramallah (Centre), 19 de Jénine (Nord), 10 de Bethlehem (Sud) et di également de Naplouse 5nord) ainsi que trois de Tulkarèm (Nord, deux de Selfit (Nord), un de Qalqilya (Nord), deux de l’intérieur des Territoires de 1948 (Israël) et 25 de la Bande de Gaza », lit-on dans le communiqué.

Le communiqué indique que 88 palestiniens ont été tués dans des tentatives ou après avoir poignardé des colon ou des soldats, 53 l’ont été dans des affrontements avec l’armée israélienne et 21 ont été tués dans des tentatives de percuter des colons et quinze autres après avoir heurtés par des colons et quatre dans un bombardement israélien ».

Un palestinien a péri dans l’explosion d’un corps généré par l’armée israélienne et un détenu palestinien est décédé dans les geôles israéliennes.

Les unités et équipes du Croissant rouge palestinien sont, selon le communiqué, venues en aide à plus de 15645 blessées en Cisjordanie, à Jérusalem et dans la Bande de Gaza, durant la même période.

Le communiqué précisé que « 1418 blessés ont été touchés par des balles réelles, 3153 atteints par des balles en caoutchouc, de même que 10608 cas d’asphyxie ont été enregistrés après avoir inhalé du gaz lacrymogène et 464 ont été ruées de coups et deux ont été heurtés par des voitures ».

De son côté, « l’Etoile rouge de David » (Secours israéliens) a rapporté que 33 Israéliens ont été tués et 311 autres blessés dans des attaques commises par des Palestiniens depuis le début du soulèvement populaire.

Dans un communiqué consulté par Anadolu, l’Etoile de David indique que parmi les blessés, 29 ont été dans un état grave, huit moyennement à gravement blessés, 48 atteints de blessures moyennes et douze entre moyennes et légères blessures et les autres touchés par des blessures bénignes.

L’organisation a indiqué avoir assisté à 114 individus atteint de « choc et de panique ».

Durant la même période, 93 personnes ont été poignardées, 23 autres ont été percutées et quinze ont été la cible de coups de feu.

Les Territoires palestiniens sont le théâtre, depuis le début du mois d’octobre dernier, d’affrontements entre des jeunes palestiniens et des forces israéliennes enclenchés à cause, notamment, des incursions à répétition de colons dans les esplanades de la mosquée d’al-Aqsa à Jérusalem-Est, sous escorte policière et militaire israélienne.
 

 

 
 

AA

Mots-clés: actualité, Israel, Palestine, israël palestine, actualité israel palestine, violence, violence israel, violence palestine

Imprimer