Bin Salman entame sa première tournée à l'étranger après le meurtre de Khahsoggi

Bin Salman entame sa première tournée à l'étranger après le meurtre de Khashoggi

L'agence de presse saoudienne (SPA, Officiel) a indiqué que «la tournée comprend plusieurs pays arabes» sans les nommer, tandis que la chaîne satellitaire Al-Arabiya a rapporté que le Prince héritier entame sa visite aux Emirats arabes unis.

 

Le Prince héritier saoudien, Mohamed Bin Salman, a entamé, jeudi, sa première visite à l'étranger après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul, le 2 octobre dernier.

Selon un communiqué rendu public par le cabinet royal et transmis par l'agence de presse saoudienne (SPA, Officiel), jeudi soir, "Bin Salman a quitté Riyad pour visiter un certain nombre de pays arabes".

"Cette tournée arabe intervient sur instruction du roi saoudien Salman bin Abdul Aziz, afin de renforcer les relations du Royaume aux niveaux régional et international, et en réponse à des invitations reçues", souligne le communiqué sans donner plus de détails sur la visite ni sur sa durée.

Les pays visités n'ont pas été nommés dans le communiqué, tandis que la chaîne satellitaire al-Arabiya a rapporté que le Prince héritier entame sa visite aux Emirats arabes unis.

La tournée de Bin Salman intervient au moment où l'Arabie Saoudite fait face à une grande crise internationale liée au meurtre de Khashoggi, lorsque Riyad avait reconnu, le 20 octobre dernier, le meurtre au consulat saoudien à Istanbul, après 18 jours de déni.

Riyad a donné des versions contradictoires sur la disparition du journaliste défunt, avant de reconnaître qu'il a été assassiné et démembré après l'échec des négociations visant à le convaincre de retourner en Arabie Saoudite. Cette annonce a provoqué un tollé mondial et une colère contre l'Arabie Saoudite ainsi que des appels à révéler l'endroit où se trouve son corps.

Mardi, le président américain, Donald Trump, a souligné dans un communiqué, qu'il était très probable que le Prince héritier soit au courant du meurtre de Khashoggi".

Cependant, Trump a souligné, dans le même communiqué, que "les Etats-Unis ont l'intention de rester un partenaire puissant de l'Arabie saoudite, afin de protéger ses intérêts et ceux d'Israël et du reste des partenaires de Washington dans la région".

Vendredi dernier, le Washington Post a rapporté que la CIA a conclu que Bin Salman avait, en personne, ordonné le meurtre de Khashoggi, ce qui a été démenti par Riyad.

 

Mona Saanouni, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

France : Sanctions contre 18 Saoudiens (22 novembre 2018)

Meurtre de Khashoggi: Londres et l'UE discutent de possibles sanctions contre Riyad (20 novembre 2018)

Responsable du Département d'État: Le Prince héritier saoudien a ordonné le meurtre de Khashoggi (20 novembre 2018)

CIA: Le meurtre de Khashoggi ordonné par le prince héritier saoudien (17 novembre 2018)

 


 

 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

16 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]