Un responsable saoudien a organisé la mise à mort de Khashoggi par Skype : Reuters

Un responsable saoudien a organisé la mise à mort de Khashoggi par Skype : Reuters

Reuters affirme qu'un des principaux collaborateurs du prince héritier saoudien aurait organisé le meurtre de Khashoggi à Istanbul en donnant des ordres via Skype.

 

Un des principaux assistants du prince héritier saoudien a dirigé le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul, en donnant des ordres sur Skype, a rapporté lundi l'agence Reuters.

Selon Reuters, avant l'assassinat de Khashoggi, Saud al-Qahtani, l'un des principaux collaborateurs de Mohammed bin Salman (MbS) était sur Skype et donnait des ordres à un groupe de personnes dans une salle du consulat d'Arabie où le journaliste était détenu.

Selon le reportage de Reuters, Qahtani aurait commencé à lancer des insultes à Khashoggi au téléphone et Khashoggi aurait répondu aux insultes de Qahtani avec les siennes.

Citant une source d'informations, Reuters a affirmé que Qahtani avait ordonné l'assassinat du journaliste en déclarant: "Apportez-moi la tête du chien."

Un responsable saoudien a affirmé samedi que MBS n’était pas au courant de l’opération qui avait conduit à l’assassinat de Khashoggi.

Selon un article de Reuters, Qahtani aurait énoncé dans un ancien message sur Twitter qu’il ne ferait jamais rien sans l’approbation de son patron.

"Pensez-vous que je prenne des décisions sans guide? Je suis un employé et un exécutant fidèle des ordres de mon seigneur le Roi et de mon seigneur le Prince héritier fidèle", a écrit Qahtani, cité par Reuters, dans le tweet de l'été dernier.

Le rapport de Reuters a également indiqué que Qahtani avait déjà organisé des opérations telles que l'arrestation de centaines de personnes de l'élite saoudiennes et la détention de l'ancien Premier ministre libanais Saad Hariri.

Khashoggi, un journaliste soudien éminent résidant aux États-Unis, avait disparu après son entrée au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul le 2 octobre.

Après avoir nié savoir où se trouvait Khashoggi pendant deux semaines, l'Arabie saoudite a déclaré qu'il avait été tué lors d'une "bagarre" à l'intérieur du consulat.

Son corps n'a pas été retrouvé, et l'Arabie saoudite n'a pas non plus expliqué son récit changeant sur ce qui s'est passé.

Mardi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le meurtre de Khashoggi était une préméditation, ajoutant que son pays disposait de preuves solides qu'il était planifié.

 

Munira Abdelmenan Awel, Mert Bezgin, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Jamal Khashoggi, Affaire Khashoggi, Bin Salman, Mohammed bin Salman

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]