Meurtre de Khashoggi : «Les Saoudiens avaient prévu un sosie du journaliste»

Meurtre de Khashoggi : «Les Saoudiens avaient prévu un sosie du journaliste»

Le porte-parole du Ak Parti en Turquie, Omer Celik a attiré l'attention sur le fait que l'Europe et d'autres pays font des déclarations contradictoires sur l'affaire du meurtre de Jamal Khashoggi.

 

Le porte-parole de l'AK Parti (Parti pour la Justice et le Développement), Ömer Çelik, a déclaré au sujet du meurtre du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, "nous sommes face à un plan sanguinaire et beaucoup d'efforts déployés pour dissimuler les faits."

Celik a animé, lundi, une conférence de presse sur l'actualité au siège de son parti à Ankara.

Ce dernier s'est attardé sur le meurtre du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, rappelant que des enregistrements montrant un sosie du journaliste sortir du consulat général saoudien avec les mêmes vêtements étaient en possession de la CNN et BBC.

"Nous sommes face à un plan sanguinaire et beaucoup d'efforts pour dissimuler les faits. C'est un homicide très complexe", a-t-il expliqué.

Celik a également attiré l'attention sur le fait que l'Europe et d'autres pays font des déclarations contradictoires sur cette affaire et rappelé que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, partagera les conclusions de l'enquête, demain mardi.

"La vérité va éclater, les responsables seront sanctionnés et il ne viendra plus à l'idée de personne de commettre un tel acte", a-t-il martelé.


Enes Kaplan, Ayvaz Çolakoğlu, Mehmet Yılmaz Güldaş, Qualid Filsde Mohamed Chine, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]